AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | .
 

 Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 121
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : Taiyôu Gakuen ~

MessageSujet: Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »   Lun 16 Sep - 7:37


Mitsuki Kanzaki
« Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »


Carte d'identité
Surnoms : M. ou Mitsu’
Âge : 17 ans.
Date de naissance : 23 Octobre.
Lieu de naissance : Londres.
Nationalité : Anglaise & Japonaise.
Orientation sexuelle : Hétéro.
Groupe choisis : Emerald
Statut : Etudiante.
Derrière l'écran
Pseudo : M. (& Nibs, ouais bon hein... No comment)
Âge : 22 ans
Présence : Le plus souvent possible ! (dépendant de la charge de travail des cours…)
Comment as-tu connu Taiyou? Top site !
Commentaires/Suggestions : Joli design, et forum super attractif *w*
Code du règlement :

Physique
♣ Couleur des yeux : Marrons
♣ Couleur de cheveux : Noirs
♣ Coupe de cheveux : Coupe longue
♣ Couleur de peau : Blanche
♣ Poids : 54 kg
♣ Taille : 1m59
♣ Corpulence : Fine & athlétique
♣ Changement physique : Ses cheveux sont teints en bleu turquoise et Mitsu porte quotidiennement des lentilles d'un bleu azur.
♣ Particularité(s) : Multiples tatouages (double infini sur la nuque, citations diverses, plume de paon sur les côtes, "01" sur le bras gauche, « Hope » sur l’avant-bras droit, Papillon dans le bas du dos)
♣ Complexe(s) : Sa petite poitrine.

Mitsuki est une jeune fille plutôt petite. D’ailleurs, si vous le lui faites remarquer, elle risque probablement de lâcher un petit soupir, suivit d’un petit sourire en coin. L’habitude, probablement. Il faut dire qu’elle a souvent été charriée à ce propos, et que ça ne la dérange plus vraiment. Cependant, ne vous avisez pas de l’emmerder pour ensuite lui dire que « Les plus petits sont les plus mignons », au risque de l’agacer. Les petits moches, ça existe, et c’est tout sauf mignon. Heureusement, Mitsuki, elle, se trouve être très jolie. D’ailleurs, elle en est totalement consciente et sait en profiter. En effet, personne ne peut nier le fait que Mitsuki est charmante. Certains utiliserons même les mots « belle » ou « carrément canon» afin la décrire. Et cela ne la dérange pas (au contraire !). La jeune fille possède une jolie silhouette, ayant ce qu’il faut là où il faut (enfin presque ! La jeune fille n'a quasiment pas de poitrine…),, et son visage ne laisse pas les gens indifférents. Mitsuki est tout simplement … Craquante. & Comme dit précédemment, la jeune fille sait jouer de ses atouts & attirer l’attention des gens, surtout lorsqu’une personne en particulier lui plaît.

Le teint de sa peau est très clair, sans être pâle pour autant. Des traits fins, un visage malicieux … Elle est « à croquer » ! Et encore, c’est peu dire. La jeune fille possède de longs cils expressifs ainsi qu’un regard bleu azur séduisant et pétillant, ce qui ne la rend que plus jolie. Et puis, si vous la connaissez un peu, vous remarquerez très vite que toutes ses émotions se lisent sur son visage. Son regard brillant, les moues de son visage …

En ce qui concerne sa tenue vestimentaire, Mitsuki ne se prend absolument pas la tête et porte absolument tout ce qui lui plaît. Elle affiche une nette préférence pour les jupes courtes & pour les choses simples qui lui vont comme un gant. Mais il lui arrive également de porter des fringues un peu plus trash et visuels. De toute manière, que ce soit un jean, une robe distinguée, un slim ou un débardeur bon marché : tout lui va comme un gant. Certains diront qu’elle possède un look « décalé ». Ses cheveux sont toujours teints en bleu turquoise, et cela ne fait que lui rajouter du charme ! Malheureusement, être jolie a ses conséquences, et les autres filles ont toujours fait preuve d’une extrême jalousie face à Mitsuki, parfois à ses dépens…
Caractère
Mitsuki est une jeune fille au caractère compliqué. Il n’est pas vraiment difficile de la cerner, cependant elle n’a pas un caractère facile. Sympathique et de bonne humeur, la jeune fille gagne très facilement l’estime et la sympathie des gens. Mais attention : Pour elle, parler à quelqu’un ne signifie pas pour autant que cette personne est son amie, et encore moins qu’elle l’apprécie. Pas très sociable, la jeune fille aura tendance à attendre que les autres viennent vers elle pour sympathiser, et ne fera pas – ou alors très rarement – le premier pas. Pourtant, c'est le genre de fille qui adore s’amuser, déballer des conneries à longueur de journée et que la plupart des gens qualifieraient d’extravertie. Disons simplement qu’elle n’accorde que difficilement sa confiance à autrui car elle a été déçue par le passé.
Comme tout le monde, Mitsuki a des sautes d’humeurs. Dans ces cas-là, elle risque de se montrer très froide et distante avec les autres afin d’échapper aux questions déplaisantes et de se protéger. D’ailleurs, en parlant de saute d’humeurs : il vaut mieux éviter de l’énerver. Eh oui, lorsqu’elle est de mauvaise humeur : on le sent passer. En effet, la jeune fille est capable de hurler très fort et d’être très cassante/blessante, encore plus avec les gens à qui elle tient et qu’elle connaît bien. Etre méchante avec une personne à qui elle tient aura tendance à la rend malade (mais ça, elle ne l’avouera pas, par soucis de fierté trop élevée …), elle déteste ça (les remords, tout ça…). Par contre, elle n’a aucun problème à s’engueuler avec le premier inconnu, sans scrupules.

Loin d’être parfaite, Mitsuki a de nombreux défauts (le problème, c’est qu’elle ne les avouera jamais !). Jalouse, Possessive, susceptible & j’en passe… La plupart du temps, la jeune fille a de la peine à se contenir. D’ailleurs, un rien la rend drôlement expressive. Colère ou tristesse, joie ou désarroi, ses émotions la trahissent toujours – ou presque. De nature impulsive, Mitsuki agit ou parle très souvent sans même penser au quelconque impact que cela pourrait avoir. Elle est extrêmement franche et n’hésitera pas à vous dire ce qu’elle pense, que cela vous plaise ou non. & Si vous lui tapez sur les nerfs, elle ne tardera pas à devenir antipathique. Elle vous fera clairement comprendre que vous l’emmerdez, ou qu’elle est fâchée, et ce à grand coups de sarcasmes et d’ironie, finissant parfois s’énerver carrément (Autant dire qu’elle prend facilement la mouche…). Ho, et si une personne a qui elle tient l’énerve, elle perd totalement le contrôle & ne mesure absolument plus ce qu’elle dit. De plus, très fière, la jeune fille déteste admettre qu’elle a tort, ou devoir mettre son égo de côté. Bien évidemment, il est presque inutile de préciser que lorsqu’elle a une idée dans la tête, il ne faut pas essayer de l’en dissuader car elle est bien trop têtue.

A vrai dire, Mitsuki est tout sauf une jeune fille modèle. Elle adore braver les interdits et se montre toujours prête à en assumer toutes les conséquences. Elle essaie simplement de ne rien rater de sa jeunesse, de vivre à 100%. C’est le genre de fille qui se lasse facilement. Elle a besoin d’action, de changement. C’est sa façon à elle de vivre pleinement sa vie sans s’ennuyer, de ne pas avoir l’impression d’avoir une existence totalement plate et inintéressante.

Des rêves pleins la tête, Mitsuki est idéaliste. Mais désillusionnée, aussi. Elle ne croit plus en grand-chose et sa confiance en les autres est très limitée. (Et, même si elle se donne parfois de grands airs, sa confiance en elle aussi…) La vérité, c’est que la jeune fille se protège derrière une image qu’elle a façonnée.

Histoire

O N C E .  U P O N .  A  . T I M E
Je ne sais absolument pas à quoi vous vous attendez en commençant cette histoire. En tout cas, une chose est sûre : elle ne commencera pas par « Il était une fois ». Soyons réalistes, les contes de fée, ça n’existe pas. Ça n’a jamais existé. Les belles histoires d’amour entre une princesse en détresse et son beau prince courageux sont racontées aux enfants afin de leur mettre des rêves pleins la tête, de leurs faire croire à une vie meilleure. & Bien que les contes soient bourrés de moralités, il n’en demeure pas moins qu’ils finissent généralement bien. Trop bien. « & Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Un beau château, des gosses, un paquet de fric. Le réveil est dur, pas vrai ? Dans la vie réelle, les choses sont totalement différentes. S’en rendre compte, c’est … Décevant. Ouais, c’est ça, décevant. Les histoires sont moins fascinantes, moins pailletées. Moins heureuses, aussi. Pourtant, toutes les histoires méritent d’être racontées, non ? Que ce soit de belles histoires qui finissent bien, ou des histoires comme la vôtre, ou comme celle que vous êtes sur le point de découvrir.

Mitsuki Kanzaki n’a jamais eu une jolie petite vie toute rose. Mais elle ne s’en est jamais plainte. De toute manière, elle n’avait jamais cru aux contes de fées.

Née de l’union entre une japonaise et un anglais, Mitsuki Kanzaki vit le jour à Londres, au sein d’une famille heureuse. Ses parents étaient fous l’un de l’autre, et l’arrivée de leur petite fille les remplissaient de joie. Je pense qu’il est possible de dire que Mitsuki a eu une jolie vie de famille durant quelques années. Une vie de famille heureuse, même. Seul hic ? Elle n’en garde aucun souvenir.

Les parents de Mitsuki Kanzaki formaient un couple ordinaire. Elle, jeune femme de caractère qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. & Lui, jeune homme attentionné et drôle, plus âgé que sa femme. Elle avait 19 ans, lui 27. Le petit couple ne vivait pas dans le luxe, mais cela ne les dérangeaient pas. Ils n’avaient jamais aimé les chichis & les choses compliquées. Le strict nécessaire leur suffisait, et ils vivaient bien. Jusqu’à ce que leur fille atteigne l’âge de quatre ans, leur vie fut presque parfaite. Presque, oui. Après tout, rien n’est vraiment parfait, non ? Quoi qu’il en soit, à ce moment-là, leur famille était encore en un seul morceau. Jusqu’à ce que la maladie s’en mêle. La faute à pas de chance, me direz-vous. Sûrement. Ou quelque chose qui se rapproche du destin, car les choses n’arrivent jamais par hasard. Du moins, c’est ce que Mitsuki pense aujourd’hui. Alors qu’elle avait tout juste atteint ses quatre ans, Mitsuki perdit son papa. & Kana Kanzaki, son mari. Un Cancer. Etant donné le bas âge de sa fille, Madame Kanzaki eut beaucoup de mal à expliquer la mort de son mari à celle-ci.
Kanori ne retint qu’une seule chose, son Papa était mort, et elle ne le reverrait jamais. Sa mère, quant à elle, se montra totalement admirable. Toujours très forte et souriante, elle décida de retourner au Japon et d’y élever sa fille seule. Bien évidemment, la famille entière était contre la décision de Kana. Selon eux, elle et son mari s’étaient mariés bien trop tôt et elle ne serait pas capable d’élever son enfant seule.

& Pourtant. Les années passèrent, et la mère de Mitsuki s’avéra être une très bonne mère, respectée par toute la famille. Mitsuki était une petite fille bien éduquée, intelligente et souriante.

x - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - x

Mitsuki, au collège, avait tout pour plaire. Charmante, intelligente, extravertie… Elle possédait un don musical et chantait magnifiquement bien. En bref, elle incarnait la collégienne parfaite. En plus de cela, elle était toujours colée à Setsuna Takahashi, son ami d’enfance. Leurs mères étant meilleures amies et, depuis leur plus jeune âge, les deux enfants passaient leur temps chez l’un ou chez l’autre et étaient extrêmement proches. Autant avouer tout de suite que Setsuna avait la cote avec les filles, et pas qu’un peu. Les autres collégiennes développèrent donc une rancœur tenace envers Mitsuki. Non seulement elle avait tout pour plaire, mais en plus elle avait Setsuna. Et ça, elles ne le permettraient pas. La jeune Mitsuki, très fière, n’hésitait pas à se vanter et à renforcer le sentiment de jalousies des autres – cela, sans savoir que ça allait se retourner contre elle. Evidemment, à cet âge-là, Mitsuki était encore bien naïve et n’était pas assez consciente de l’impact de ses actes et de ses paroles. Jamais elle n’aurait pu imaginer qu’une chose pareille allait se passer…

Au début de leur dernière année de collège, Setsuna ne donna plus signe de vie à son amie. Il ne répondait plus à ses appels, ne souhaitait plus la voir et avait une attitude totalement froide envers celle auprès de laquelle il avait grandi. La jeune fille ne comprenait strictement rien. Elle en arriva même à penser que c’était de sa faute, qu’elle avait fait quelque chose de mal.
A l’école, Mitsuki eu de moins en moins d’occasions de se mettre en avant. Au contraire, elle commençait même à avoir peur. Elle trouvait des lettres de menaces dans son casier, se faisait bousculer, ses affaires de gymnastique étaient déchirées, ses chaussures salies… Et elle n’avait personne à qui en parler, Setsuna n’étant plus présent. Ce matin-là, elle tenta de lui téléphoner une dernière fois. Son Setsu. Mais il ne répondit pas.

« Mitsuki Kanzaki, hein ? C’est toi qui fait ta maline n’est-ce pas ? Tout ça parce que tu es jolie, et que t’es le chien-chien de Sestu. Pauvre fille… »

La fin de cours, une bande entière qui l’attendait, des insultes, des coups... & Ensuite, le trou noir...

Lorsque la jeune fille ouvrit les yeux, elle était allongée dans un lit d’hôpital. La pièce était très lumineuse, trop lumineuse, et il y régnait une odeur très désagréable - odeur que Mitsuki n’aurait d’ailleurs pas su identifier -, un mélange de désinfectant, de maladie et de plastique. Une horreur. La jeune fille sentait également un goût amer dans sa bouche, du sang. Elle avait la sensation d’être passée sous un rouleau compresseur. Le médecin lui indiqua qu’elle avait plusieurs côtes cassées, des organes touchés et qu’il y avait de nombreux risques de lésions cérébrales. Kana Kanzaki pleura beaucoup. Jamais elle n’aurait imaginé qu’une chose pareille arrive à sa fille. Elle n’avait pas su la protéger…

Mitsuki, elle, ne pensait qu’à une chose : Setsu n’était pas là.

x - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - x

Mitsuki avait besoin de changer de vie, de s’éloigner de ce maudit collège. & de Setsuna, qui l’ignorait toujours. La jeune fille ne supportait plus cette situation, elle voulait s’évader...  Alors, lorsqu’elle atteignit l’âge d’entrer au lycée, la jeune fille décida de passer le concours d’entrée à Taiyôu Gakuen. Bien qu’elle n’ait absolument pas les moyens d’entrer cette école, Mitsuki souhaitait obtenir une bourse. Ayant toujours eu l’oreille musicale et étant autodidacte de guitare et de piano, la jeune fille n’avait aucune connaissance de solfège. Par chance, elle apprit que les personnes comme elles, que certains se plaisaient à appeler « surdoués », n’avaient pas besoin de passer ce type d’examen. La jeune fille travailla donc toutes les matières nécessaires à son admission et fût admise au lycée Taiyôu avec les félicitations des jurys.

x - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - x

Aujourd’hui, 3 ans ont passés et Mitsuki a décidé de ne plus se laisser marcher sur les pieds et de profiter de ces années de lycée.

♣ Hatsune Miku   Vocaloid



Dernière édition par Mitsuki Kanzaki le Jeu 3 Oct - 1:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »   Mar 17 Sep - 7:01

Bienvenue ! ♥

J'aime beaucoup ton histoire, bien que maintenant j'ai trop envie de savoir ce qui s'est passé avec Setstuna è_é Méchante T__T À part ça, il y a deux ou trois détails que j'aimerais éclaircir avant de te valider.

1/ Dans le caractère, j'ai pas trop compris

« Pas très sociable, la jeune fille aura tendance à attendre que les autres viennent vers elle pour sympathiser, et ne fera pas – ou alors très rarement – le premier pas. »

Pourtant, quand on lit le reste de la fiche, on n'a pas trop l'impression qu'elle ne fait pas le premier pas, malgré son "sale" caractère o:

2/ Soyons réaliste quelques instants (juste un tout petit peu lol), ton personnage est à moitié asiatique. Ok, il est possible, dans de très rare cas que certains gênes de ta partie anglaise puisse resurgir... Mais bon, c'est genre GIGA rare et en plus, elle ne serait jamais blonde + yeux bleus... Donc, j'aimerais bien que tu changes un peu T^T Limite, il y a les teintures et les lentilles hein (teinture que tu as déjà utilisé pour les cheveux bleus d'ailleurs, c'est très bien !)

En relisant le règlement, je me suis rendue compte que ce n'était peut-être pas très claire pour le côté réalisme et je m'en excuse, je changerai ça lors de la MAJ que je ferai... (un jour, quand j'aurai la volonté XD Parce qu'il y a énormément de trucs à faire ! ♥)

Voilà, à part ça, tout est ok hein ♥

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »   Mar 17 Sep - 8:02

    Bienvenuuue. ♥

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 121
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : Taiyôu Gakuen ~

MessageSujet: Re: Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »   Mer 18 Sep - 4:51

Hey ~

Merci pour l'accueil c:

Au sujet du caractère, il arrive que certaines personnes soient très extraverties, qu'elles n'aient aucun problème à discuter avec les autres et j'en passe. Cependant, avoir le contact facile ne signifie pas forcément "chercher le contact". Je ne sais pas trop si c'est clair, mais en bref Mitsu éprouve une certaine difficulté à aborder les gens. Elle ne cherche pas le contact. Elle subit, en quelque sorte. Si quelqu'un l'aborde, tente une approche, elle ne se montrera souriante et non hostile, bien qu'elle s'en méfie.

Pour les yeux & les cheveux, je voulais mettre noir & marron au départ mais comme j'ai repris le physique d'une fiche faite récemment pour un autre forum (qui a pas marché -frustration extrême haha-) j'ai oublié de changer ! (Le perso n'était pas asiatique.) Bref, shame on me ! Je me suis trop concentrée sur le reste de ma fifiche. .__.

Enfin, j'ai changé ça ! :)

D'ailleurs, j'ai une question ! Est-il possible de créer des prédéf' ? (Mon Setsu, j'le verrai bien débarquer à Taiyôu 8D).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »   Mer 18 Sep - 6:27

Bawala, c'est ok maintenant ^^



TU ES VALIDÉ

Félicitation ! Après tous les efforts fournis pour écrire ta fiche, tu es enfiiin validé ! Maintenant, tu peux rp, flooder et faire touuut ce que tu veux ! Mais n'oublie pas de faire recenser ton avatar, faire ta fiche de relation, faire une demande de classe et une demande de chambre. Si tu veux, tu peux aussi créer un club, demander un gage ou demander un job à mi-temps (pas pour le personnel).


_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mitsuki - « Si tu fais toujours la fière, le bonheur s'en ira, tu sais ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taiyou Gakuen :: L'administration :: Présentations :: Validés-