AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | .
 

 Elliot S. Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Reality is boring.
Reality is boring.

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 24/09/2013
Localisation : Un peu partout.

MessageSujet: Elliot S. Pierce   Jeu 26 Sep - 5:06


Elliot Sylver Pierce
« Souvent, l'Homme est toujours en quête de la vérité absolue. Puis, lorsqu'il finit par enfin l'obtenir, il trouve un moyen d'y échapper. Soit parce que cette vérité est trop difficile à supporter, soit parce qu'elle semble tellement improbable qu'y croire serait un péché. »


Carte d'identité
Surnoms :Elly.
Âge :18 ans.
Date de naissance : Un 11 mai (mais mieux vaut ne pas le lui rappeler).
Lieu de naissance : New York, ou la ville qui ne dort jamais.
Nationalité : Japonaise principalement, et Américaine. C'est étrange, elle possède plus les trait de son père que ceux de sa mère. Vive la génétique !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, aux dernières nouvelles.
Groupe choisis : Saphyr.
Statut : Elève.
Année/Job : Quatrième année.
Derrière l'écran
Pseudo : Pixel.
Âge : 18 ans.
Présence : Difficile à dire, je jongle entre le boulot le week-end et les cours toute la semaine, sooo je dirais... Le mercredi, très rarement ! Le vendredi, oui ! Le dimanche également, sans aucun doute, je serais là !
Comment as-tu connu Taiyou? Eh bien... Vous avez trois option (parce que tout le monde aime les options) u_u.
PREMIÈREMENT : On m'a soudoyé avec une sucette pour que je vienne.
DEUXIÈMEMENT : On m'a menacé avec une sucette. What ? THAT'S POSSIBLE !
TROISIÈMEMENT : J'ai suivis quelqu'un d'assez louche qui m'a dit que si je ne venais, je ne connaitrais jamais le paradis des chocobons et du yaoi.
Alors alors ? Bon D'ACCORD, la vérité ? Elle est beaucoup moins amusante, enfin bon, puisque vous insistez... C'est Aranel qui m'a vivement harcelé *BIM* conseillé de venir !
Commentaires/Suggestions : Mon histoire un peu plus haut était originale hein ? Je sais que tu as rigolé ! *se pend*
Mis à part ça, j'aime beaucoup le forum, mais ça manque un peu d'intrigue, non ? Un truc pour faire bouger tout ça ! Ouais une histoire glauque... Bon d'accord c'est exagéré yufufuuu, mais pourquoi pas une histoire de meurtre inconnue, des élèves qui disparaissent et réapparaissent complètement différents... OUI vous pouvez me le dire, j'ai les idées un peu farfelues, un peu dingues. Mais bref, j'aime beaucoup le design et changer rapidement de sujet ! L'ambiance a l'air sympathique et j'espère m'intégrer malgré mon côté un peu TROP folie !
Code du règlement :

Physique
♣ Couleur de yeux : Bleu, et merci Papa pour ces jolies yeux ! On reconnait par ailleurs les traits de ses yeux tirés, légèrement bridés. Génétique de Maman.
♣ Couleur de cheveux : Brune à l'origine... Mais sortons un peu du banale ! Aujourd'hui ils sont blancs, tirant vers le rose.
♣ Coupe de cheveux : Long, très long, tombant tout le long de son dos. Est-ce un peu exagéré d'avoir les cheveux aussi long ? Non, au contraire, ça lui va à ravir !
♣ Couleur de peau : Pâle, cadavérique ?
♣ Poids : 49 kg.
♣ Taille : 1m65
♣ Corpulence : Mince.
♣ Changement physique : Sa couleur de cheveux, comme nous l'avons dit précédemment. Pourquoi blanc ? C'est vrai que ça lui donne un style plutôt, plutôt... Comme une fille qui sortirait d'un manga ! Une fille spéciale, pas comme les autres. Mais rassurez-vous, elle est comme tout le monde, enfin c'est ce qu'on dit.
Accompagné de ses longs cheveux, de tresses de chaque côté de son visage qu'elle fait de temps à autre.
♣ Particularité(s) : A proprement parler, si on la regardait là, comme ça, on ne remarquerait rien. Mais en réalité, elle possède deux tatouages sur chacun de ses poignets, juste sur ses veines représentant un point virgule. Signification ? Peut-être qu'elle vous le dévoilera, seulement si vous le méritez.
♣ Complexe(s) : Complexes ? Très bonne question ! Comme ça, on diras pas qu'Elliot possède des complexes. Qui sait ? Peut-être qu'elle a un complexe de la taille, ce qui expliquerait qu'elle porte souvent des talons compensés pour grandir de quelques centimètres, mais pas trop non plus.

Sinon, Elliot est une jeune femme qui s'affirme totalement, d'après les apparences. Elle doit être la seule dans son comité à avoir un look aussi décalé que les autres. En effet, elle n'est pas très bien vu ceux-ci. Vous comprenez pourquoi n'est-ce pas ? Au niveau vestimentaire, Elliot n'aime pas trop être terre à terre et adopte, plus qu'une tenue typique des filles comme les robes et les couleurs sobres, elle préfère une bonne paire de jean et pourquoi pas une veste en cuir. Elle a un style assez vintage, parfois rebelle, mais pour dire que même sa couleur de cheveux ne passe pas inaperçu, autant que son look. Elle préfèrera être à l'aise dans ses vêtements plutôt que de s'habiller à la manière dont on voudrait qu'elle soit.
Caractère
Première impression lorsqu'on aperçoit Elliot :
- On dirait un fantôme...
- Non mais sérieux, c'est pas censé être une intello ? Bonjour le look chimique.
- Il paraît qu'elle a des supers notes dans toutes les matières... Elle doit pas être humaine.

D'un coup vous vous êtes arrêtés, oui toi et ton copain. Vous n'avez rien vu, rien entendu et là, vous rougissez de honte. Pourquoi ? Parce qu'elle vient juste de se mettre près de vue, aussi discrète qu'un "fantôme" comme vous l'avez si bien dit. Elle vous a entendu, et maintenant, elle vous regarde avec une telle froideur que sans un geste, elle vous immobilise et vous détruit comme si vous n'étiez qu'un cafard nuisible. Et là, làààà... Vous finissez par vous excusez pour ensuite vous enfuir lâchement.

Voilà, je vous présente Elliot Sylver Pierce, encore plus discrète et surprenante qu'un moustique. Elliot, c'est la jeune femme froide, avec une intelligence sur-développée, qui restera néanmoins toujours dans son coin, avec un bouquin à la main, ou un cahier et un stylo entre les doigts. La lecture et l'écriture sont les seules choses qui animent encore sa vie. Elliot ne semble pas vouloir se mélanger aux autres. La plupart n'ose pas s'approcher. Peut-être est-ce à cause de cette aura d'étrangeté et de mystère qui plane autour d'elle.

La jeune femme semble s'être construite une barrière autour d'elle afin qu'on ne l'approche. Avec le temps, elle avait finit par s'éloigner de l'être humain pour finalement ne plus avoir aucun contact. On peut évaluer ceci par une peur de l'attachement, des sentiments. Mais comme elle le dirait si bien, l'Homme aime, puis il trahit. C'est un cycle, dont elle a bien conscience qu'elle ne peut y échapper, malheureusement. Sa froideur constante semble être une menace à quiconque s'approche d'elle.

Par ailleurs, d'un naturel assez calme et posé, la plupart se taise en l'entendait parler. Comme un écho, sa voix reste froide comme la pierre, peut-être avec une infime douceur ?

Pourtant, la jeune femme est loin d'être méchante. Ouverte d'esprit, elle est très observatrice, et distingue souvent le vrai du faux. Croyez-le ou non, elle possède beaucoup de temps libre. Possédant une mémoire auditive impressionnante, les cours ne sont qu'un moyen de distraction à ses journées livides pour elle. Pour vous dire qu'elle possède assez de temps pour observer et lire ses nombreux bouquins. Qui sait, peut-être qu'elle vous observe souvent, sans vous en rendre compte ?

La guerre des groupes ? Elle ne s'en soucis pas vraiment. Elliot vit sa vie de son côté, possède ses propres loisirs, et c'est sans doute mieux ainsi. Se faire la guerre... Elle trouve ça bien trop ennuyeux.

En réalité, nous ignorons beaucoup de chose sur Elliot. On ne sait jamais ce qu'elle pense. On ne sait pas jamais ce qu'elle ressent. Son visage est inexpressif, et elle parle très peu, voir pas du tout de sa propre personne.

Histoire
Mon histoire... C'est un peu long à expliquer, dramatique, tragique aussi. Je n'ai pas eu une vie facile. Elle ne se résume pas à une grande maison, des parents et un chien. Ça c'est le genre de chose qu'on voit à la télé dans les séries. La famille parfaite et heureuse, on sait tous que ça n'existe, je ne le sais que trop bien. Je suis née d'un amour très fort, mais un amour interdit. Mon père n'était pas foncièrement quelqu'un de bien. Non ce n'était pas un assassin, ou plutôt pas celui que l'on pense. Lui, c'était... Un briseur de cœur. Ce n'est que quelques années plus tard que je l'ai découvert quand j'ai su qu'il était déjà marié avec une autre femme. Mais je suis tout de même née d'un véritable amour. Mais depuis, j'ai trouvé tout ça très malsain. Lui parler ? Je ne peux plus, il est mort. Et même si je l'ai déjà connu, j'étais trop jeune pour me souvenir de quoique ce soit. C'est à partir de sa mort que les plus gros ennuis ont commencé. Alors, êtes-vous vraiment sûr de vouloir savoir les tragédies de ma famille ?


- Maman ? Maman c'est toi ?

Une petite fille venait d'entendre la porte d'entrée se claquer. Puis elle entendit les pas lent de sa mère, fatigué après une longue journée de travail. Il était tard pour une petite fille de 10 ans, mais elle avait voulu attendre sa mère pour une fois. Elle pouvait se le permettre puisque c'était les vacances. La petite fille descendit rapidement les escaliers, manquant de tomber. Sa mère s'était assise, sur le canapé rouge tout abîmer, tête baissé, marmonnant quelque chose que sa fille ne comprit pas.

- Elliot, il est tard, va te coucher.

Dans sa voix, elle entendant les pleurs cachés de sa mère. Elliot restait immobile dans un premier temps. Elle ne savait pas si elle devait écouter sa mère. C'était la première fois qu'Elliot sentait cette ambiance, vous savez, cette ambiance lourde, emplit de solitude et de tristesse. Mais quelque chose n'allait vraiment pas. Elliot le sentait bien plus que d'habitude. Une ombre effrayante avait traversé les pupilles de la jeune mère. Elliot aurait voulu lui parler. Puis sa gorge se noua, retenant quelques sanglots. Elle se raviva. Observant toujours sa mère, la petite fille semblait chercher une réponse, mais sa mère était sourde à ses appels. Elle observait avec inquiétude, un point vide qui augmentait le stresse de la petite fille.

- Ma chérie, passe moi mon sac s'il te plait.

Celle-ci s’exécuta sans sourciller. Sa mère lui tandis trois lettres, deux étant destinées à sa seule enfant, et l'autre à sa tante d'Oklahoma.

- Tatie vient à la maison ?
- Non, enfin... Oui en quelques sortes. Regarde, celle-ci elle est pour toi. Tu l'as lira tout à l'heure, d'accord ? Et l'autre, tu la liras quand tu seras plus forte.
- Quoi ?
- N'oublie pas de donner celle-ci à ta tante, et il y a des papiers dans ma chambre. Des papiers important. Tu trouveras facilement. Et... Il y a des cartons dans mon armoire où il y a marqué ton prénom et une valise. C'est pour toi, si un jour tu en a besoin.
- Maman, arrête, tu me fais peur... Arrête, arrête ça...

Les deux pleurèrent. Une parce qu'elle ne comprenait pas ce qui se passait, l'autre parce qu'elle se rendait enfin compte que sa petite fille allait devoir affronter la vie sans elle. Plus aucun mot ne fut prononcer. Juste un silence encombrant remplissait la pièce. La jeune mère porta sa fille jusqu'à son petit lit. Une fois bordée, Elliot avait lentement fermé les yeux, essayant de trouver le sommeil tandis que sa mère était redescendu au salon.

Mais elle ne trouva pas le sommeil. Une quinzaine de minutes étaient déjà passé, et cette boule au ventre qu'Elliot avait ressentit précédemment n'avait pas disparu. Comme un poids sur la conscience, elle sentait au plus profond d'elle un vide, comme si on lui avait arraché quelque chose à main nu. Depuis dix minutes, tout était devenu calme, comme si sa mère avait disparu, comme si elle était partie en laissant derrière elle sa fille. Seule. A cette pensée, la peur l'avait envahit. Elliot s'était alors levée, les jambes tremblantes à l'idée que cette pensée serait réelle.  

Un coup de feu venait d'interrompre les pas d'Elliot. Allumant la lumière rapidement, la petite fille descendit les escaliers en courant.

Douloureuse découverte. Silence. Effondrement. Blessure qui ne cicatriserait jamais plus.

[...]

- Et ensuite ?
- Elle était juste là. Par terre. Elle gisait dans son sang. Je me suis effondrée. Je n'ai pas pleuré. J'ai mis une heure et demi avant de reprendre totalement mes esprits, et j'ai appelé les secours. Ils sont arrivés une trentaine de minute plus tard.
- Vous parlez de ceci avec un tel détachement, c'est assez... Surprenant dirons-nous. Que vous le racontiez est déjà un bon début. Vous arrive t-il de penser souvent à votre mère.
- Non. Ma mère était lâche, comme tout être humain vous me direz. Lorsque je pense à ma mère, assez rarement je dois dire, je suis bien heureuse de ne pas lui ressembler. Ma mère était faible, ce jour-là... Ce jour-là elle a été incapable de regarder sa propre fille dans les yeux et a préféré agir égoïstement, voilà tout.
- Elliot... Vous allez avoir 18 ans dans quelques jours. Et je pense que cette colère que vous avez conservé toute ses années ne vous aidera pas à aller de l'avant et à avancer.
- J'ai des examens à réviser. Vraiment, je ne sais même pas pourquoi je suis venue vous raconter tout ça. Un besoin soudain de faire quelques confidence sans doute... Après tout, j'ai mes propres faiblesses. Vous êtes comme tous ces psychiatre finalement. Restons-en là, ses séances me sont totalement inutiles.

Elliot se leva tout en rangeant ces affaires, son dossier qu'elle n'avait même pas ouvert, et une lettre.

- Écoutez, il faut que vous évacuez toute cette colère. Mais, ce n'est pas en fuyant continuellement que le problème va disparaître.
- Je n'ai pas de colère à évacuer. Ma mère était lâche, comme je vous l'ai déjà dit ! Elle a préféré m'avouer la vérité sur des lettres plutôt que de me le dire de vive voix. Il n'y a rien a ajouté. Juste... Voilà c'est arrivé, et je ne peux rien y changer. Cette femme ne mérite ni mes pleures, ni ma compassion. Que suis-je censé faire pour vous ? Devrais-je être au fond de mon lit à me lamenter sur mon sort ? Arrêter ma vie pour me consacrer à une personne qui a décidé de se foutre en l'air avec un révolver ? Demander à Dieu pourquoi, à supposer qu'il y en ait un, ai-je hérité de parents aussi malsains, lamentables et inutiles qu'eux ? Je n'ai pas de temps à perdre avec ça, j'ai d'autres projets.

C'est sur ses dernière paroles qu'Elliot sortit de cette salle. Sa tante l'avait forcé à continuer ces séances de psychiatre, qui se révélaient relativement inutiles. La jeune fille ne cherchait pas à se confier. En grandissant, Elliot n'a jamais pleurer la mort de sa mère. Elle avait découvert tellement de choses par la suite. Son père n'était pas mort. Croyez-le ou non, elle en était bien heureuse au début. Oui, jusqu'à ce qu'elle apprenne que son père était marié. Infidélité, bonjour ! Disons que la mère d'Elliot regorgeait de journaux intimes, et pas qu'un ou deux. Quatre cartons au moins. Une vrai écrivain en herbes, et une vrai détective en plus. Il y avait de quoi avoir peur parfois. Alors, Elliot avait un plan, parce qu'elle a toujours des plans. Réputés dans son lycée pour retrouver les gens, elle avait donc hérité cela de sa mère. De son père peut-être aussi ?

Douée pour retrouver les gens, son premier objectif était de retrouver madame Taylor, la femme de son père. Savait-elle au moins que son mari était infidèle ? Il fallait qu'elle le découvre. Mais ce n'est que le début de son voyage. Du moins, qui sait, peut-être qu'il y avait une autre destination finalement ? Aussi fou que cela puisse être, de nombreuse réponses se trouvaient dans les journaux intimes de cette mère suicidaire, qui en savait bien plus sur Monsieur Taylor qu'elle ne le voudrait. Et c'est sans doute cela qui la tuer. Il y avait également la mort de celui-ci, mais c'est encore une autre histoire.
_______________________________________

... Elle était juste là, avec cet adolescent essayant de paraître heureuse alors qu'au fond, elle était tout autant au bord du gouffre que moi. Pourtant, mes jambes refusèrent de bouger. J'avais fais tout ce parcours pour finalement partir, sans avoir eu le courage d'aller lui dire que son mari avait une petite fille. Ma petite Elliot... Elle a ses yeux. Ces beaux yeux. Comme ce garçon. Il faut que je fasse plus de recherche.

Extrait du journal de Samantha.

_______________________________________

Un petit garçon ? Qu'est-ce qu'elle dire par là ? Elliot s'en était arrêtée ici. Voilà ce que la jeune fille faisait pendant toutes ces années. Elle cherchait ces origines, un sens à sa vie, un sens au suicide de sa mère. C'était sa curiosité qui l'animait, chercher, encore et toujours... Elle ne pouvait rien faire d'autre. C'était la seule chose, son unique but, dans cette vie qu'elle n'avait pas décidé de choisir. Donner un sens à sa vie semblait être un point de vue banale, mais qu'est-ce qui l'empêchait de savoir, de chercher, de découvrir un autre univers ? Mais ça, personne ne pouvait le comprendre. Elle avait beau avoir les meilleurs notes de sa classe, être la Veronica Mars de son lycée, elle n'était pas heureuse. Manque affectif sans doute. Alors elle s'est perdue plusieurs fois dans la drogue. Puis elle s'est ressaisie tout aussi rapidement. Et elle a encore plongé. Alors cette quête d'identité l'avait sauvé. Et grâce à Tante dépensière d'argent à tout va et vient, elle pouvait enfin partir, voir ce qu'il y avait de l'autre côté de cette maison trop grande pour seulement deux personnes.

- Tati, il faut qu'on parle. Maintenant, je dois partir.

- Hum... Moi qui croyait que cette obsession à chercher tes origines avait disparu. Bien. Je t'aiderais. Prend autant d'argent qu'il t'en faudra. Mais n'oublie pas ce que tu me dois en revenant ici.

[...]

Et... De retour à New York, sa ville natale. Tout revient ici, toutes ces recherches l'ont ramené là. Elle cherchait un détective privée, le célèbre dont elle ne connaissait pas le nom. Elliot ne s'était pas vraiment renseigné sur qui il était, mais plutôt pour ces exploits. Il semblait être compétant, très compétant d'après de nombreux commentaires via Internet.

- Partis ? Où ? Quand ?!
- Il y a quelques mois, on ne sait pas où...

Elliot remercia le voisin généreux. Le départ non prévu de ce détective ne l'arrangeait pas et ce n'était certainement pas prévu dans ses plans.

- Et... Quelqu'un vit dans ce cabinet maintenant ?
- Non non, pas encore du moins.

C'est donc sans mal qu'elle avait introduit ce cabinet où elle décida de voir ce qui restait de ce détective. Et à première vue, il semblait ne rien avoir laisser. Hormis quelques magazines pornographiques et des cartes de visites qui traînait par ci et là, elle n'avait pas fait plus attention que ça. La jeune fille aurait du faire plus attention à ces fameuses carte de visite. Le hasard faisait bien des choses parfois. Revenant sur ses pas, une raison obscure et inconnu la poussait justement à prendre une carte de visite qui traînait. Et c'est sans doute là, à ce moment précis, qu'un nouveau secret, une dernière pièce du puzzle incomplet, était apparue.

- Aaron... Taylor ?

Aaron Taylor. Taylor Aaron... C'était sans doute la pire des découvertes. Lorsque j'ai relu les journaux de ma mère, elle n'a jamais mentionner ce nom. Elle parlait juste de ce garçon qui avait les même yeux que son père. Il y avait quelques photos aussi. Il devrait avoir le double de mon âge aujourd'hui. Je ne sais pas ce qui m'a pris, d'un coup, la peur m'avait envahit et je me suis sauvée. J'ai pris ma voiture et j'ai roulé, sans savoir où j'allais. J'ai néanmoins fait des recherches sur Aaron Taylor. Nous étions bien issus du même père. Mais, il n'y avait riend'autre. Juste un aller simple pour la France. C'est tout ce que j'avais. Et aussi étrange que ce monde de fou, j'en étais soulagée. Je ne me voyais pas aller faire connaissance avec mon demi-frère ni nouer des liens forts, tout ça, ce n'était pas... Moi tout simplement.

[...]

- Bon retour Sylver. Je vois que tes recherches t'ont quelques peu... Changer.

Sa Tante détestait son premier prénom, Elliot. Ce n'est pas un prénom pour une fille, disait-elle souvent. Alors elle appelait son unique nièce par son second prénom.

Par ailleurs, sa Tante ne cachait pas à sa nièce sa grimace en voyant son look totalement différent. Sa jeune nièce avait fait disparaître ses cheveux châtains par une coloration a priori blanche. Elle avait adopté également un jeans bleu troué au niveau du genou, des bottines à talons compensées noir, un débardeur de la même couleur et un gilet gris, pas moins aussi pâle que sa teint. On aurait que ce n'était plus la même personne. La Tante d'Elliot se contenta de soupirer bruyamment. C'était un supplice pour elle, grande couturière de la mode et connue pour ses tenues classes et ordonnées. Mais elle avait raison de croire en sa nièce. Elle était belle et bien revenue, après trois mois de recherche intensive. A présent, Elliot allait enfin honorer ce qu'elle devait à sa Tante pour avoir accepter sa petit escapade seule dans le pays.

- Je vais organisé un rendez-vous pour demain. Tu passeras ton test. N'oublie pas ce que je veux, la note maximale. D'ici deux jours, tu seras normalement admise pour Taiyou Gakuen. Je compte sur toi. En attendant... Essaye d'avoir un look plus moderne, et enlève moi cette affreuse couleur de cheveux !

- La condition était que je passe l'examen d'entrée pour obtenir une bourse, pas pour que je change quoique ce soit pour te faire plaisir. Je vais me reposer, histoire d'être en forme demain.

Ce n'est qu'après une semaine de révision intensifs qu'Elliot était, sans doute, prête à passer les examens. Peut-être le stresse était présent, ou peut-être pas assez, on ne sait pas. Mais ce n'est pas sans difficulté qu'elle avait réussis à gagner la bourse pour les surdoués. Sa Tante ne voyait en elle qu'un moyen de montrer bonne figure en disant à ces riches qu'elle avait réussis à bien éduquer sa jeune nièce orpheline. Elliot, elle respecte toujours ses promesses et déteste devoir quelque chose à quelqu'un. Sa Tante lui avait donné assez d'argent pour voyager seule, n'importe où. En échange de quoi ? Continuer ses études à l'étranger, plus précisément sur une île proche de la côte japonaise, tout près du pays natale de la mère d'Elliot. Etre enfermée dans une école peuplées de fils et de filles à papa riches qui se croient supérieur aux autres... Tout ce que détestait Elliot.

Pourtant, aujourd'hui c'est belle et bien sa vie. Taiyou Gakuen était un peu son nouveau foyer. Sa nouvelle prison. Mais peut-être qu'il serait temps pour Elliot de voir un autre monde derrière ces bouquins.

♣ Ia VOCALOID


_________________
« Promesse. »
Puis un jour, j'ai dit stop. Alors que je versais mes toutes dernières larmes tout en gravant ce jour dans ma mémoire. J'ouvris mes yeux sur cette société égoïste tout en me promettant que plus aucun être humain n'atteindrait ce coeur si fragile.  
codes par shyvana sur apple-spring


Dernière édition par Elliot S. Pierce le Dim 29 Sep - 6:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Jeu 26 Sep - 6:21

    Ma dulcinée. ♥
    Je t'avais promis que je serai la première à poster dans ta fiche ! Bienvenue !

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Jeu 26 Sep - 6:26

Hey! Bienvenue à toi o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reality is boring.
Reality is boring.

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 24/09/2013
Localisation : Un peu partout.

MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Jeu 26 Sep - 6:28

Mon mari, je n'en doutais pas moins de toi ♥️ Merci !
Merci Joshua  

_________________
« Promesse. »
Puis un jour, j'ai dit stop. Alors que je versais mes toutes dernières larmes tout en gravant ce jour dans ma mémoire. J'ouvris mes yeux sur cette société égoïste tout en me promettant que plus aucun être humain n'atteindrait ce coeur si fragile.  
codes par shyvana sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Ven 27 Sep - 1:11

BIENVENUE ♥


J'ai pris mon courage à deux mains et j'ai enfin lu ton histoire XD ♥ (4 pages quand même :p)

Bon, alors, pour ta fiiiche... Je suis d'accord pour qu'Elliot ait des traits physique du côté de son père qui puissent transparaître dans son physique, mais n'oublions pas que les gênes japonais (cheveux bruns, yeux bruns, etc...) sont des gênes forts. Je trouve ça peu réaliste qu'elle ait un physique entièrement oriental. Limite, précise qu'elle a les yeux bridés ou quoi ? Je sais pas, mais bon, je te fais confiance pour faire quelque chose de plus logique ^^

Pour l'histoire. J'ai pas trop compris... Elle a un demi-frère qui a deux fois son âge, donc en gros, il a ... 36 ans ? Donc quoi, le père d'Elliot a eut un enfant alors qu'il couchait avec sa mère, et elle, elle t'a eut 18 ans plus tard avec le même homme ? o_o J'ai pas tout compris =)

Pour ce qui est de la bourse, c'est ok, mais est-ce que tu pourrais juste préciser qu'elle a quand même travailler ou quoi pour entrer ? Parce que malgré le fait que ce soit une bourse faite pour les gens qui sont suuuper intelligent, comme ils visent justement ce publique là, c'est normal que le niveau soit assez élevé pour leur donné ne serait-ce qu'un peu de difficulté ^^

Si tu as des précisions à me faire par rapport à ce que j'ai dit, n'hésite pas, j'ai peut-être tout simplement mal compris ! o: Quand tout ça sera claire, je pourrai te valider \o\ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reality is boring.
Reality is boring.

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 24/09/2013
Localisation : Un peu partout.

MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Dim 29 Sep - 6:04

Merci Ayu' (je peux, je peux ? *-*) ♥

Alors voilà voilààà, j'ai rajouté quelques petites choses pour les yeux, et une modification pour les cheveux ! C'est vrai que vu les origines d'Elliot, ce n'était pas trop crédible :/.
And sooo, pour l'histoire, en fait, le père d'Elliot avait déjà une femme et un enfant, il était marié bien avant de connaître la mère d'Elliot. Donc, en résumé, Elliot a un demi-frère, effectivement, qu'elle ne connaît pas, qui est beaucoup plus âgé qu'elle n'a jamais rencontré. J'ai l'impression d'avoir très mal expliquer xD. Je suis vraiment désolé, je réessaye !

Mr.Taylor a eu une aventure avec une femme, Samantha.
Samantha et Mr.Taylor ont eu un enfant : Elliot !
MAIS, Mr.Taylor était déjà marié et déjà père d'un petit garçon.
Mr.Taylor est mort, Elliot a fait des recherches sur lui et elle est arrivée jusqu'à un certain Aaron Taylor, qu'elle a donc conclu être son frère (il l'est réellement). Mais elle n'a pas cherché plus loin (donc à par son identité, elle ne le connaît pas du tout). J'espère que j'ai pu t'éclairer un peu mieux :D.

Pour la bourse, j'ai rajouté quelques lignes et modifications dans le l'avant-dernier paragraphe, le voici, pour que tu vois ce que j'ai mis exactement :
- Ce n'est qu'après une semaine de révision intensifs qu'Elliot était, sans doute, prête à passer les examens. Peut-être le stresse était présent, ou peut-être pas assez, on ne sait pas. Mais ce n'est pas sans difficulté qu'elle avait réussis à gagner la bourse pour les surdoués.

C'est au tout début du paragraphe, tu ne pourras pas le raté ^^.

J'espère avoir été précise, et pardon pour les imprécisions donnés, j'attends de voir s'il y a d'autres information à modifier ou rajouter ! ♥

Et merci d'avoir eu le courage d'avoir lu mon histoire (JESUS, 4 pages, je ne savais pas dis donc XD) ♥

_________________
« Promesse. »
Puis un jour, j'ai dit stop. Alors que je versais mes toutes dernières larmes tout en gravant ce jour dans ma mémoire. J'ouvris mes yeux sur cette société égoïste tout en me promettant que plus aucun être humain n'atteindrait ce coeur si fragile.  
codes par shyvana sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Dim 29 Sep - 6:26



TU ES VALIDÉ

Félicitation ! Après tous les efforts fournis pour écrire ta fiche, tu es enfiiin validé ! Maintenant, tu peux rp, flooder et faire touuut ce que tu veux ! Mais n'oublie pas de faire recenser ton avatar, faire ta fiche de relation, faire une demande de classe et une demande de chambre. Si tu veux, tu peux aussi créer un club, demander un gage ou demander un job à mi-temps (pas pour le personnel).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reality is boring.
Reality is boring.

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 24/09/2013
Localisation : Un peu partout.

MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   Dim 29 Sep - 6:31

MERCI BEAUCOUP ! ♥

_________________
« Promesse. »
Puis un jour, j'ai dit stop. Alors que je versais mes toutes dernières larmes tout en gravant ce jour dans ma mémoire. J'ouvris mes yeux sur cette société égoïste tout en me promettant que plus aucun être humain n'atteindrait ce coeur si fragile.  
codes par shyvana sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elliot S. Pierce   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elliot S. Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Le roman de Mildred Pierce.
» J'avais dit que je trouverais un prétexte pour avoir un perso nommé "Elliot".
» Brittany S. Pierce
» Katherine Pierce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taiyou Gakuen :: L'administration :: Présentations :: Validés-