AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | .
 

 Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 7:26


Bakura Kotsuo Imeyama
« I don't care worldwide ~ »


Carte d'identité
Surnoms : Kotsu ?
Âge : 18 ans
Date de naissance : 18 janvier.
Lieu de naissance : Nara, Japon.
Nationalité : Japonaises.
Orientation sexuelle : N'y a pas réfléchi, mais ne s'imagine pas du tout avec un autre garçon.
Groupe choisis : Ruby.
Statut : Roi.
Derrière l'écran
Pseudo : Keel Bill 8D
Âge : Ahaha.
Présence : 7/7 jours.
Comment as-tu connu Taiyou? Izumi chéri
Commentaires/Suggestions : J'aime *pouce vert*

Physique
♣️ Couleur de yeux : Noirs à la base
♣️ Couleur de cheveux : Noirs/marrons foncés.
♣️ Coupe de cheveux : Assez longs, décoiffés.
♣️ Couleur de peau : Blanche.
♣️ Poids : 62 kilos.
♣️ Taille : 1 mètre 79.
♣️ Corpulence : Très mince.
♣️ Changement physique : Lentilles de contact rouges aux reflets de multiples couleurs
♣️ Particularité(s) : A un tatouage sur l'épaule, qui représente une sorte de dragon crachant du feu.
♣️ Complexe(s) : Aucun, il s'aime comme il est ~
Caractère
Tu n'es pas idiot. Non non. Bien loin de là. Bon d'accord, tu ne brilles pas par ta vivacité d'esprit et ta logique à toute épreuve. Néanmoins, je sais que tu es intelligent. Te rappelles-tu de cette période de ta vie, lorsque tu étais en primaire, où, avec quelques efforts, tu étais toujours le premier ? Il te suffisait juste de travailler. Mais maintenant, ce n'est plus pareil. Bref. Commençons par la partie qui fâche : les défauts. Premièrement, je dois avouer que lorsque tu en as envie, tu peux être très chiant. C'est comme ça. Il t'arrive de faire ressortir ton côté un peu gamin, te rendant particulièrement éprouvant lorsque tu te mets à embêter les gens sans raison. Tu aimes bien ça. Enfin, je en dirais pas non plus que cela est un défaut énorme chez toi, tu restes malgré tout très gentil, et pas si idiot.
Deuxièmement, je dirais que tu es gourmand. Parfois un peu trop. Du genre à sauter sur tout ce qui parait comestible, encore plus lorsque c'est sucré. Et pourtant, tu restes fin, voire trop fin, sans même faire attention à ce que tu avales. Phénoménal... Bon, en même temps, tu es assez sportif.
Ensuite, il faut bien avouer que tu es très paresseux. Et je-m'en-foutiste, aussi. Tu a facilement la flemme de faire tout ce qui ne te profite pas à toi, en général. Et de travailler, aussi. Et de te lever le matin lorsqu'il est moins de dix heures. Néanmoins, cela ne signifie pas que tu es un mauvais roi, car tu prends ton rôle très à cœur, et malgré ton côté prétentieux et immature, tu éprouves plus d'inquiétude et de sensibilité en pensant à la responsabilité qui pèse tes épaules qu'autre chose. Enfin, malgré tout, tu ne te sens en aucun cas obligé de rester le chef des Rubys, et tu aimes tout de même ce poste, qui non seulement te semble plus amusant au sein du pensionnat, mais de plus, qui te confère quelques avantages. Rien de très intéressant, mais bon. Pour finir sur tes défauts, je dirais simplement que tu es narcissique. Voilà tout. Tu as conscience de ton physique favorable, tu te trouves beau et n'as aucune gêne à le montrer ou à t'en servir. Tu es le genre de garçon qui reçoit les compliments comme si ceux ci étaient simplement des déclarations parfaitement vraies et objectives sur ta personne. Malgré tout, tu n'es pas non plus imbu de toi même, et tu restes sociable et parfaitement capable de complimenter les autres, également.
Parlons maintenant d'un sujet que je préfère grandement : Tes qualités. Les gens qui ne t'apprécient pas, ou qui n'ont pas perçu une très bonne chose de ta personne ne risquent pas d'en trouver beaucoup, je l'avoue. Néanmoins, elles sont tout de même là, elles existent, ces qualités. Avant tout, tu es protecteur. Tu as beau avoir l'air légèrement puéril et immature par moments, tu prends très facilement le rôle d'un grand frère dévoué et gentil comme tout, malgré ta vulgarité et ton air bougon lorsque tu dois faire quelque chose que tu n'aimes pas. Mais bon, il n'empêche que même si tu n'es pas non plus le parfait jeune homme qui sourit aux filles d'un air éclatant en leur murmurant des politesses, tu fais de ton mieux. Tu es juste un peu maladroit, voilà tout.
Tu es aussi très sportif. Est ce vraiment une qualité ? C'est avant tout une passion, un goût, mais ça n'a que de bonnes conséquences sur ta personne. Déjà, tu restes toujours mince, sans prendre une seule calorie malgré les sucreries dont tu t'empiffres toute la journée. De plus, tu es finement musclé, et par ta taille plutôt moyenne, ni trop petite, ni trop grande, ta silhouette a tout d'une carrure de mannequin. Je devrais éviter de m'égarer dans une description de ton apparence, revenons donc au sujet du sport. Tu adores ça, que ce soit du basket et du foot, ou encore du Hip Hop et de la Street Dance. Tant que tu peux courir, faire des saltos, te dépenser jusqu'à en transpirer, ça te va.
Tu es drôle. Pas toujours très fin en matière d'humour, mais c'est justement ce qui est amusant chez toi. Tu ris pour pas grand chose, tu t'amuses à presque rien, tu aimes plaisanter, et parfois cela t'aide même à décompresser, ou à briser un silence embarrassant. Bref, je te trouve sympathique, et amusant, bien qu'un peu narcissique ou immature par moments. Mais je n'oublie pas que tu restes un garçon comme les autres, et que tous les humains évoluent, et finissent par s'améliorer, ou au contraire, se dégrader. Mais avec ton caractère joyeux et ton comportement de bon vivant, il est certain que tu ne pourras qu'évoluer et grandir dans la bonne direction.

Histoire
Ta vie est tout ce qu'il y a de plus banal, ou presque. Pas le genre d'histoire que l'on peut lire dans les contes fantastiques, où le héros voit ses parents mourir sous ses yeux, puis comprend qu'il est en fait l'élu d'un peuple disparu, et qu'il a été désigné pour le sauver. Rien de tout cela. Oui, il t'est déjà arrivé d'être malheureux. Mais jamais tu n'as été particulièrement différent de n'importe quel autre enfant ou adolescent de ton entourage. Tu étais normal, et tu lés toujours. La seule chose, le seul événement qui t'a fait connaître le malheur fut la mort de ta sœur. C'est déjà suffisant. Largement suffisant. Tu t'en souviens comme si c'était hier, ce jour qui fut le pire de toute ta courte existence.

Blanc. Seulement du blanc. Tu avais passé tellement de temps dans cet endroit, à te morfondre, que tu la détestais, cette couleur, à présence. Ou plutôt cette absence de couleur. Comme sur le visage de ta mère. Il n'y avait plus rien. Plus de rose porcelaine habituel qui couvrait ses joues. Plus de beaux reflets roux dans ses cheveux noirs. Plus de pétillement, plus aucune étincelle dans ses yeux sombres. Elle était blanche comme la mort. Ses cheveux restaient lisses et ternes. Ses yeux, ouverts, fixaient le plafond, une simple lueur à peine visible présente dans le regard, sans plus aucune once de joie ou d'espoir à présent. Il n'y avait plus que la maladie. Tu avais toujours trouvé qu'elle te ressemblait. Tu l'avais toujours trouvée belle, aussi. Mais ce qui faisait sa beauté, c'était aussi son sourire, sa grâce, ses couleurs, le pétillement joyeux dans on regard pourtant sombre. Et là, il ne restait plus que son corps, sa joie de vivre semblait d'être envolée, pour ne plus jamais revenir. Néanmoins, tu restais près d'elle. Ta jolie, ta mignonne, ton adorable sœur jumelle que tu aimais tant. Tu restais assis à son chevet, détestant de plus en plus cette salle, dont tu ne pouvais plus la faire sortir. Alors, tu venais la voir tous les jours. Depuis une semaine. Comment la maladie avait elle pu prendre tant d'ampleur aussi rapidement ? Comment ? Et puis, quelle maladie était ce exactement ? Tu n'en savais rien. Tu n'avais pas écouté ce que cet imbécile de médecin inutile avait dit à ta mère. Tu t'étais contenté de rester auprès de ta jumelle, sachant qu'elle ne pourrait plus te revoir, bientôt.
Kotsu-chan.
Tu te tournas vers elle, prenant ses doigts fins et glacés dans ta main. Elle parlait très peu, de plus en plus rarement, à vrai dire.
Je... J'ai froid.
Tu sentis un vertige te gagner, tandis que tu t'empêchais de pleurer. Serrant un peu plus fort sa main, tu te forçais à sourire, d'un sourire qui se voulait rassurant. Mais terriblement faux.
Je sais. Tout va bien. C'est normal, tu vas bientôt guérir... Je te le promets...
Tu savais que c'était faux. Mais que pouvais tu dire ? Rien d'autre. Tu finirais bien par y croire, toi aussi, non ? Ta sœur te regarda, et contre toute attente, esquissa un sourire faible. Elle desserra ses doigts des tiens, tandis qu'une larme coulait sur sa joue. Et ses yeux se fermèrent. Tu ne dis rien. Tu n'essaya même pas de la retenir, d'aller la chercher. Tu n'hurlas pas. Tout espoir était perdu. Elle venait juste de mourir. Ton cœur se serra. Tu te mordis la lèvre. Et là, tu la contemplas, durant plusieurs secondes, peut être même plusieurs minutes. Tu te retenais de la secouer, de lui hurler de revenir, d'éclater en sanglots, la prenant dans tes bras avec désespoir. Au lieu de cela, tu te forçais à rester calme, à ne pas pleurer, à être fort et courageux comme elle l'avait été durant tout ce temps. Une semaine. Une semaine. Juste sept jours. Avant ces sept jours, elle était comme toi, normale, rose, mignonne, en robe, de bonne humeur, riant au collège avec ses amis. C'était il y avait une semaine. Seulement. Impossible. Tes lèvres se mirent à trembler, tandis que tu fermais fort les yeux, te forçant à ne pas pleurer. Mais le premier sanglot ne tarda pas a arriver, secouant tes épaules de soubresauts incontrôlés, tandis que tu pleurais silencieusement, penché sur ta sœur, l'enlaçant avec désespoir, seul dans la grande salle blanche.


Tu avais toujours vécu dans un monde parfait, rose et plein d'étoiles, né dans une grande famille extrêmement riche. Tu passais d'extraordinaires et heureux moments avec ta sœur jumelle, de laquelle tu étais très proche. Malgré ton groupe d'amis essentiellement masculin, elle s'intégrait parfaitement lorsqu'elle venait passer du temps avec toi. Tu ne connaissais rien d'autre que le luxe, le collège, les grandes maisons, les jeux puériles et enfantins dans les jardins.
Mais à présent, elle était morte. Tu ne pouvais rien y faire. Pendant de longs mois, tu restais avec tes amis, riant et t'amusant avec eux, sans vraiment être là. Tu faisais semblant, tous tes sourires étaient faux, tes rires également. Tu pensais qu'à force de faire comme si de rien n'était, tu finirais par oublier. Ce qui n'arriva pas. Mais au bout d'une année, tu te remis à rire pour de vrai. Tu n'étais pas constamment hanté par ta sœur, mais dès que tu t'ennuyais ou que ton esprit divaguait, tu pensais inévitablement à elle. Mais tu finis par l'accepter. Tu réussissait à sourire en pensant aux bons moments que tu avais passé avec elle, malgré le profond regret qui te transperçait le cœur dans ces moments là.
Tu continuais donc à grandir, toi, Baruka Kotsuo Imeyama, dans une famille riche et nombreuse. Tu avais beaucoup d'amis, surtout des garçons, mais à tes quatorze ans, tu commenças à devenir de plus en plus populaire, apprécié aussi bien des filles que des garçons. Ta moyenne chutait, et devenant de plus en plus nonchalant et insolent, tu te faisais détester de presque tous les professeurs.

Imeyama ! Redresse toi, tu n'es pas un vieil homme !
Tu soupiras, sans te redresser sur ta chaise néanmoins. Tu étais bien comme cela, presque allongé sur ta table, les bras en avant, la tête posé contre ceux ci, ta chaise en arrière, le dos courbé. Le professeur te lança un regard haineux. Tu lui répondis par un sourire, avant de rétorquer :
J'ai bien le droit d'être assis comme je veux, je pense pas que c'est vous qui allez pouvoir me reprendre là dessus.
Le professeur serra les dents, et fit un geste qui signifiait "Donne moi ton carnet que j'y inscrive une heure de colle". Soupirant, tu lui lançais donc ton carnet de correspondance, sans prendre la peine de te lever. De toute façon, tu t'en fichais totalement, tu n'irais pas à cette retenue. Tu préférais largement passer ton après-midi au terrain de basket avec tes amis, ou encore à jouer sur ta Play Station avec un groupe de potes, tous allongés sur le canapé, chez toi, à s'empiffrer de bonbons. Comme d'habitude. Tu savais que comme tous les soirs, après les cours, tu allais rentrer chez toi, poser ton sac à l'entrée de la grande demeure dans laquelle ta famille habitait, puis monter dans ta chambre et y rester toute la soirée sans rien faire d'utile, à naviguer sur le net et à jouer à S4League, jeu que tu adulait littéralement.

Cette vie là dura plusieurs années. En fait, elle avait duré trois ans. Ta sœur était morte à douze ans, tu avais commencé à devenir mauvais élève à treize ans, et jusqu'à tes seize ans, tu resta comme cela. Puis, tu finis par partir à Taiyou Gakuen. Pour quelle raison ? Tu avais fait une bêtise. Quelque chose que tes parents ne supportaient pas, et ils avaient fini par t'envoyer en internat, presque comme s'ils te mettaient à la porte, en te disant : "Tu reviendras aux vacances, et puis ce sera tout."

Putain tu vas t'arrêter tout de suite ! hurlais tu, ivre de rage, tandis que le débile en face de toi continuait à s'esclaffer.
Bah quoi, Imeyama ? Tu vas faire quoi ? Appeler ta soeur pour qu'elle vienne sécher tes larmes ? C'est ballot, elle est morte.
Cette fois, c'en était trop. Serrant les dents, tu tenta de te contenir encore quelques secondes. Fermant les yeux, tu essayais de t'immerger dans ton esprit, oubliant alors le garçon qui t'insultait toi, et ta sœur. Mais en l'entendant te provoquer une fois de plus en t'appelant sur un ton faussement mielleux, tu le saisis par la nuque, lui écrasant violemment le visage contre la porte de la salle de classe. Puis tu l'obligea à te tourner vers toi, le plaquant contre le mur. Il avait le nez qui saignait abondamment, et un bleu sur la joue droite. En proie à une fureur incontrôlable, tu l'attrapa par le bras et l'envoya une nouvelle fois valser contre la porte en métal. Un craquement sinistre retentit. Le voilà qui tombait, se tenant le coude comme s'il souffrait gravement. Tu ne t'en soucia pas, au début. Puis lorsque tu remarquai que son bras pendant selon un angle improbable, tu compris que tu risquais de regretter ce que tu avais fait. Et alors, tu te mis à courir, bousculant les autres élèves pour sortir à la hâte de la classe, avant l'arrivée d'un professeur.
Et tu étais rentré à toute vitesse chez toi. Néanmoins, ta mère reçut rapidement un message du proviseur, qui annonçait ton exclusion définitive de l'établissement.
Bakura ! C'en est trop cette fois.
Ta mère avait fondu en larmes. Elle n'en pouvait plus, de devoir supporter tes conneries, de devoir se rendre presque toutes les semaines au bureau du proviseur, de supporter que tu lui parles de plus en plus mal, à elle et à ton père. Et à présent, tu étais exclu. C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.
Mon fils, je n'en peux plus, pourquoi t'obstines tu à gâcher toutes les chances qui s'offrent à toi ? Tu mériterais un bel avenir, mais apparemment tu n'en veux pas. Tu iras en pensionnat, cela me permettra de me reposer un peu.
Tu n'avais pas protesté. Malgré le grand sentiment d'injustice qui t'avais envahi lorsque tu pensais à tous les amis que tu quittais, tu lui avais souri en disant, sur un ton insolent qui devenait de plus en plus habituel chez toi :
Ouais, je sais, c'est plus facile de se débarrasser de moi. T'es ma mère, t'es responsable aussi. Assume !
Puis tu étais parti à toute vitesse, claquant la porte de ta chambre derrière toi. Et tu t'étais allongé sur ton lit, fixant le plafond pendant des heures. L'esprit vide. Tu te réfugiais derrière ton insolence et ton sourire simplement pour fuir la honte, qui te tenaillait à présent. Et pour ne pas montrer à quel point tu étais vexé, aussi.


Tu partis donc à Taiyou. De toute manière, tu ne pouvais rien dire à tes parents. Toi, Bakura Kotsuo Imeyama, le gamin qui avait redoublé la quatrième et la troisième, tu ne pouvais pas t'opposer à leur choix de t'envoyer en pensionnat. Mais finalement, après un mois passé à Taiyou Gakuen, tu te rendis compte que tu t'y plaisais grandement. Vite devenu populaire, tu étais le plus souvent entouré d'une bande d'amis, ou tout simplement d'adolescents disant être tes amis, alors que tu ne connaissais même pas leurs noms. Puis, tu entra tout naturellement dans le groupe des Rubys, toi, le garçon de seize ans, et qui restait pourtant un adolescent attardé dans sa tête, à récolter les zéros virgule cinq, même en ayant déjà deux années de retard, et à jouer au foot. À présent, cela fait deux que tu es à Taiyou. Tu es déçue le Roi des Rubys. Et cela te plaît grandement. Tout est plutôt paisible, de ton point de vue, au pensionnat. Et pourtant, tu te montres très, voire trop protecteur avec les membres de ton groupe. Tu as véritablement tissé des liens avec eux, et Taiyou a fini par devenir ta maison, ta famille.


♣️ Shin Amnesia



Dernière édition par Bakura K. Imeyama le Lun 25 Nov - 9:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 8:20

GYAAAH XD Tu as trouvé EEET en plus, ton personnage est trop sexy ! C'EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITÉ !!! XDD

Soit, Bienvenue quoi ♥

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 8:40

    Bienvenue là. :3

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 9:00

XD Merci à vous deux !
Ayumu : Wesh t'as vu comment je gère trop 8D
Je finis ma fiche le plus rapidement possible, je préviendrai une fois qu'elle sera entièrement terminée. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais partie du comité des étudiants.
Je fais partie du comité des étudiants.

Féminin Messages : 194
Date d'inscription : 23/08/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 10:20

Welcome :p
Amnesia quoi, tu gères :D

_________________



Miam *-*:
 

© Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 11:07

Merci :D
Wesh t'as vu comment je gère trop x) /PAN/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 121
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : Taiyôu Gakuen ~

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Jeu 7 Nov - 19:46

Ho putain je suis fan de ton ava ! *_*

Bienvenue parmis nous et bonne chance pour ta fiche ! :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 6:35

Je trouve le bandeau avec la croix très sensuel, c'est pour ça que que vous devez aimer les filles. What a Face je sors avant que Yuyu arrive

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 6:42

HEIN ? XD S'quoi le rapport entre ça et aimer les filles ? x) Sale floodeuse Aranel ! XD

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 6:44

C'est toi qui à mal compris espèce de Yuyu. xDD
Si je mets ça « Je trouve le bandeau avec la croix très sensuel, c'est pour ça que que vous devez aimer, les filles. » c'est bon ?

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 6:47

OKEEEEY ! GOSH, il a fallu que je fasse lire le truc à quelqu'un d'autre pour comprendre quoi ! XD

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 7:19

    OMG. Yuyu, tu baisses dans mon estime. xD
    se rend compte que l'appeler Yuyu fait très gamin xD

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 7:42

XD Merciii !
Pour mon vava bah il est pas graphé ni rien, c'est juste une image recadrée  x)
Je risque d'aller en commander un bien mieux sur un forum de graphisme peut être o/
Edit : J'ai changé mon vava What a Face *a prit mille ans pour le faire, et est trop fière du résultat xD*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dry and dusty, I am a capsule of energy / modo d'amûr ♥
Dry and dusty, I am a capsule of energy / modo d'amûr ♥

Messages : 44
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 17:42

Citation :
Pseudo : Keel Bill 8D
Âge : Ahaha.
You. Just. Kill. Me. J'ai genre lu le pseudo et j'étais genre "omg, mais attends... attends, attends... LE JEU DE MOT DE MONGOLE". Ouais, mais je suis fatigué, il est tard et j'ai besoin de me dé-déprimer, bouhou. Je trouve le fun où il n'existe pas, bwahaha (et j'ai l'air d'un gros boulet en prime :B). ♫

BIENVENUE. o/*

Je kiffe le cadeau qu'Ayu t'as fait. METS-LE. *_*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Ven 8 Nov - 21:33

XD mais c'est pas drôle ! J'ai vraiment ce surnom sur un forum ! :D
Un cadeau ? Mais je savais pas D:
Je vais voir ça ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.

Messages : 380
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Surement loin devant...

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Sam 9 Nov - 0:28

Keel genre comme keel blaze ? ♥espère que c'est ça pour pas passer pour une conne kwa xD

Et j'approuve Yuyumu, so sexy *.* C'pas pour dire mais moi j'avais compris dès le début ce qu'a dis Swen Yuyumu... èwé

A ouais et bienvenue peut être, il parait que c'est poli de le dire :)


Edit : après avoir lu l'es archives de la cbey j'ai plus d'hésitation, sur ton identité xD Blazyyyyyyy ♥♥♥

_________________

Mirci Yuyumu pour ce bel avatar ♥️

Aranel ♥   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Sam 9 Nov - 1:42

XDDD Oui on me reconnaît sur la CB x)
Ouais, comme Blazy ! À qui ai-je l'honneur ? ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.

Messages : 380
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Surement loin devant...

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Sam 9 Nov - 3:18

Genre ya 300 milles personnes qui t'appellent Blazy t'sé... Enfin moi j'en ai pas vu d'autres.. x)

_________________

Mirci Yuyumu pour ce bel avatar ♥️

Aranel ♥   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Sam 9 Nov - 7:29

Y a Akiro :0

XD et oui j'en ai vu d'autres, mais je sais plus qui ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.

Messages : 380
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Surement loin devant...

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Dim 10 Nov - 0:46

Tsss bah les autres c'est tous des palgieurs d'abords :P
oui c'est Aki xD ♥

_________________

Mirci Yuyumu pour ce bel avatar ♥️

Aranel ♥   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Dim 10 Nov - 2:29

AAAAAAAAAAAAAKIIIIIIIIIIIIIII ♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️
JE TE VIOLE ALORS :D  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Dim 10 Nov - 3:41

Vous êtes des vilains floodeurs de fiiiches ! x)

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.
Dire ce qu'on ne fait pas, faire ce qu'on ne dit pas.

Messages : 380
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Surement loin devant...

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Dim 10 Nov - 9:25

Attends tu casse des retrouvailles la Yuyumu, c'pas cool xD #pan

OWIIIIIIIIIII VIOLE-MOIIIIIII ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

*arrete de flooder parce que voilà quoi faut pas donner le mauvais exemple...*

_________________

Mirci Yuyumu pour ce bel avatar ♥️

Aranel ♥   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Dim 10 Nov - 23:50

    Comment veux-tu ne pas donner le mauvais exemple quand on lis tout ça !? xD
    Hein, explique-moi !

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Je suis un(e) rebelle.
Je suis un(e) rebelle.

Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   Dim 24 Nov - 0:50

Excusez moi, je sais que je prends du temps, mais je suis un peu débordé en ce moment, je fais de mon mieux pour finir le caractère et écrire l'histoire le plus rapidement possible ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bakura Kotsuo Imeyama, ou L'art-de-s'aimer-plus-que-tout :D /PAN/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouveau membre (Pv bakura)
» Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]
» Ragda Rejliidic, Sénateur de Bakura (terminé)
» Journaux de bord
» [Fic participative] Mille chemins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taiyou Gakuen :: L'administration :: Présentations :: Validés-