AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | .
 

 Krystal M. Green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je fais partie du comité des étudiants.
Je fais partie du comité des étudiants.

Féminin Messages : 194
Date d'inscription : 23/08/2013

MessageSujet: Krystal M. Green    Ven 23 Aoû - 6:12


Krystal Melody Green
« Un chant d'amour est comme une caresse mise en musique. »


Carte d'identité
Surnoms : Krys.
Âge : 17 ans.
Date de naissance : 9 décembre.
Lieu de naissance : Canada, Montréal.
Nationalité : Canadienne & Japonaise.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Groupe choisis : Black Pearl
Statut : (élève ou personnel)Élève.
Année/Job (pour le personnel uniquement): 3ème.
Derrière l'écran
Pseudo : Drizzle.
Âge : 15 ans.
Présence : On va dire que je suis présente, mais en rp assez moyen/bas.
Comment as-tu connu Taiyou? (Parce que oui, on est curieuse !) Je faisais des recherches pour jouer Inori sur un forum Gakuen/pensionnat/etc...
Commentaires/Suggestions : Superbe, mais je l'ai déjà dit :D
Code du règlement :

Physique
♣ Couleur de yeux : Vert à l'origine.
♣ Couleur de cheveux : Noirs à l'origine.
♣ Coupe de cheveux : Cheveux légèrement longs, attachés en deux parties séparément.
♣ Couleur de peau : Pâle, très pâle.
♣ Poids : 51 kg.
♣ Taille : 1m66.
♣ Corpulence : Mince.
♣ Changement physique : Ayant un père travaillant dans la mode, et une mère étant actrice, elle voulait plus de style dès son plus jeune âge. Depuis longtemps, tout le monde connait Krystal avec des cheveux roses aux pointes plus foncées et aux yeux vifs, rose/rouge à glacer le sang.
♣ Particularité(s) : Aucun, son corps et son esprits sont purs.
♣ Complexe(s) : Elle déteste qu'on la rabaisse, qu'on lui dise qu'elle est bête. Elle sait qu'elle n'est pas la plus douée et elle fait de sont mieux pour y remédier. Et elle est très mal à l'aise lorsqu'on la traite de "planche à pain", elle perd tout ses moyens.

Si vous avez autre choses à dire par rapport à son physique, qu'on ne voit pas forcément sur l'avatar, vous pouvez écrire ici dans un minimum de cinq lignes ! → pour l'instant je ne vois rien de plus, je vais y rélféchir.
Caractère
On dit souvent que, la patience est une vertu de l’Homme, mais pourtant, il ne l’a que très rarement, cette patience. Lorsqu’on observe de plus près, on remarque que la population de cette planète porte un masque. Invisible, indiscernable, pouvant être appelé hypocrisie ou mensonge. Cela pourrait être comparé à une schizophrénie aiguë qui touche le monde entier ? Ou alors ceci marcherait par « classes » : d’un côté les riches, de l’autre les pauvres. Ce n’est pas bien difficile de penser que les petits bourgeois ont une grosse tête, mais réfléchissons de manière objective. Malheureusement pour moi, Krystal Melody Green, je n’échappe pas vraiment à cette règle. Le fait de ce comporter différemment selon les personnes est quelque chose d’étrange mais qui est devenu naturel. Je n’aime pas vraiment parler, que ce soit de moi ou dans une discussion simpliste. Je suis loin d’être timide, bien qu’on puisse le penser, mais les gens m’ennuient. Je ne veux pas m’occuper d’eux, même si j’y suis contrainte en tant que membre du comité des élèves. Alors oui, je porte une sorte de masque. Tout du moins, être idolâtrée par les plus jeunes ne me déplaît pas, et entendre le mot « senpai » me fait sourire. Je parlais de patience non ? Et bien je ne le suis pas vraiment quand il s’agit de loisir, mais je reste très appliquée dans mon travail, qu’il s’agisse de mes études ou du comité. Je pourrai aussi paraître un peu narcissique sur les bords, mais comme les discussions ne sont pas mes points forts, très peu de mes amies n’y prêtent attention. Hum, j’ai également un petit souci avec le sexe opposé, qui à force de me tourner autour risque de s’en prendre une. Pourtant cette école est sensée être remplie de génies, non ? Ma conclusion est simple : un garçon, qu’il soit un génie ou non, reste un garçon. Ils sont tous là, à nous tourner autour comme si les filles étaient des proies. Ne jamais surprendre une conversation de mec, ça à mourir de rire et de pitié, sauf si ils parlent de vous, à mon grand regret. Mais bien sûr, tout le monde a le droit à sa chance, qui sait. Sur ce, je ne dirais rien de plus à leur sujet qui a pour don de m‘horripiler.  Et puis cette guerre… comment dire ça gentiment ? Elle me semble to-ta-le-ment inutile. Que peut donc nous apporter cette idée de compétition entre les élèves ? Pour moi, le classement aux examens était largement suffisant. Mais je dois avouer, que même si cela m’ennuie, elle m’amuse et me divertie dans ma vie d’étudiante. En dehors des cours et de mes activités, danse, équitation et chant, mettre mon nez un peu partout est comme la dernière de mes passions. Je suis souvent rêveuse lorsque je marche dans les couloirs, et c’est de ces moments que je me fais souvent surprendre lorsque que l’on me salue ou que l’on m’accoste. Les choses je les fais à mon rythme et je crois que je suis respectée pour mon travail, et comme je l’ai dit, je suis un peu idolâtrée, à mon insu ! Ne pensez pas que je le fais de plein gré, huhu. En arrivant dans cette école, j’ai réussis à me trouver mes souffre-douleurs, garçons ici présent, bien que je les laisse me vouer un culte. On peut dire que je suis une élève modèle, n’est-ce pas ? Bien que mon ennuie et mon impatience envers beaucoup de choses, je ne pense pas qu’il soit difficile de m’approcher, mais comment dire… il ne faut pas contrarier une fille. Maintenant, je dois vous préciser un de mes défaut, que j’apprécie pourtant – à défaut de moyens - : mon jeu d’actrice qui vient de ma mère, Akane Green. Alors, malheureusement pour les personnes concernées, je suis mens et tourne les choses à mon avantage assez souvent, mais il ne faut pas dire que je suis manipulatrice, il-ne-le-faut-pas !

Histoire
Lorsque l’on marche, la tête baissée, enfouie dans notre écharpe et qu’on ne voit pas devant nous, on peut remettre en question notre vision du futur. La tristesse qui engendre des larmes de passion, et des reproches incessants. C’est difficile de le supporter. Pourtant, être l’héritière d’une grosse fortune ne devrait pas tant peser sur de si petites épaules. Je pense que beaucoup me comprennent, et en même temps, je sais que j’ai fait un choix stupide. Mais peu importe, je n’ai pas su tenir tête à mon père alors que j’aurais dû faire ce qui me plaisait le plus. Ce fut le jour où je me suis moi-même interdit ma plus grande passion.

J’étais inscrite dans un établissement privé au Canada. C’était le jour de mon 14ème anniversaire, nous étions donc le 9 décembre. J’étais la première de cet établissement à l’enseignement normal et accessible à tous dans la ville de Montréal. Comme chaque jour après les cours, je me rendais en salle de musique, où notre groupe s’exerçait. Ce moment restera à jamais graver dans ma mémoire. Un moment où les rayons du soleil orangé illuminent la salle où l’on vient de pousser la porte, un moment où la lumière éclaire le sourire de vos amis, des amis qui vous sont chers depuis votre plus jeune âge, même s’ils sont tous des mecs. Peut-être que ma vision négatives du sexe opposé est venue après les avoir quittés. Ils étaient gentils, ne me prenaient pas pour quelqu’un d’inférieur. Ils m’aidaient et étaient tous simplement la famille que je n’avais jamais eue. Ils m’attendaient, tous les quatre avec, non pas un gâteau pleins de bougies, mais avec une guitare acoustique, noire d’ébène. Cet instrument que je ne perdrai pour rien au monde est toujours avec moi, ici, à Taiyou Gakuen. Cette fin de journée était juste la plus belle que j’avais vécue jusqu’ici. Aden, Clay, Elliott et Earl. Ce jour-là, j’avais pleuré comme une madeleine. Personne ne me prêtait autant d’attention qu’eux. Mes parents, toujours absents lors de mes précédents anniversaires n’étaient jamais à la maison.

Sur le chemin du retour, la nuit commençait déjà à tomber sur la ville. Le ciel s’était parsemé de nuages, comme si la neige était annoncée. Les cerisiers des parcs, qui, en été, sont embellis par leurs magnifiques fleurs roses, n’étaient plus que des troncs d’arbres morts. Chez moi, le jardin aussi était morose. Aucune fleur ne s’épanouissait à mon anniversaire. Je suis née dans la saison la plus triste et la plus immaculée. C’était ce qui en faisait ça beauté. Mes pas c’étaient accélérés, dans l’espoir de voir quelqu’un assis dans le salon, m’attendant pour me souhaiter « Happy Birthday ! ». La guitare, dans le dos, je passai le seuil de la maison, enjouée. Vous savez, ces yeux d’enfants qui s’agrandissent et qui s’illuminent à la vue de quelque chose d’extraordinaire, et bien je les avais. Je crois même qu’une larme coulait le long de ma joue. Mon père, Emmett Green tenant une grande boîte de vêtement, et ma mère, Akane Green, actrice à Hollywood, étaient tous deux présents, comme si la magie en était la cause. Ils me souriaient, et me demandèrent de m’installer sur le divan, face à eux. Ils étaient heureux pour moi, comme aurais-je pu soupçonner qu’ils voulaient me séparer de ma famille quelques mois après ? Je voulais suivre mon rêve, ma passion avec eux et au lieu de ça, par statut et richesse, je me devais d’aller dans un établissement de renommée mondiale. Cette conversation, je m’en souviens. Cet ainsi que je me suis privée, sans m’en rendre compte, la communication avec les autres si affaiblie, je me suis enfermée dans un monde où seuls ces quatre garçons pouvaient m’approcher. Je suis bête, je le sais, mais je ne suis pas prête pour chanter avec quelqu’un d’autre qu’eux, alors je chante seule, accompagnée de la danse et de l’équitation…

« Krystal, avec ta mère, pour ton anniversaire, nous t’avons inscrite dans une des plus importantes académie du monde, Taiyou Gakuen. Tu y entreras l’année prochaine, n’est-ce pas merveilleux ? Tu vous pouvoirs accomplir tous tes rêves ! »

Le cœur battant, cette nouvelle m’avait figé. Jamais je n’avais été aussi triste, mais en pensant à mon avenir, une part de moi-même savait que mes parents faisaient de leur mieux pour moi. J’étais partagée entre deux sentiments. Les yeux en larmes, une mine de dégoûts sur le visage, j’étais heureuse qu’ils m’aient inscrite dans une prestigieuse institue, mais une seule chose ne parvint à sortir.

« Vous me privez, des seules personnes avec qui je chante ! C’est ça ?! Alors vous pourrez attendre longtemps avant de voir votre fille chérie chanter en publique ! Vous pourrez toujours essayer de me refaire sourire, mais ma passion, je ne la partageais qu’avec eux ! »

Une petite colère de fille, il fallait bien que je leur en fasse une avant de partir pour le japon, n’est-ce pas ? J’ai envie de chanter, avec les autres, mais je suis tellement obsédée par ces vieux souvenirs que je n’arrive pas à m’en défaire. Lorsqu’arriva le dernier jour de cours, je ne leur avais toujours pas annoncé que je ne les reverrai sûrement jamais. En ce dernier jour, notre groupe avait décidé de faire une petite représentation. Un moment merveilleux et inoubliable, le dernier chant de groupe et face aux autres que j’ai fait. Les élèves aimaient notre groupe, parce que je chantais en anglais ou en japonais. Une petite touche orientale, ça ne fait pas de mal ! Bien sûr, le moment où j’ai eu l’obligation de leur dire adieu arriva. J’aurais préféré ne pas m’en rappeler, mais ces adieux furent tellement douloureux. Si je ne peux plus chanter avec eux, je ne chanterai que pour moi, c’est comme ça que je résonne encore. Ridicule, mais c’est moi après tout.

« - Je ne te crois pas, Krys ! Avait hurlé Clay, qui je crois, était un peu amoureux de moi. Il était le plus gentil, même si par sa nature bordélique et casse-cou il avait souvent des ennuis.
- Pourquoi ne nous l’as-tu pas dit avant ? On aurait fait notre possible pour venir avec toi ! Elliott commençait à pleurer.
- Je… suis désolée. Que pouvais-je leur dire de plus ?
- Earl et moi, on reconnait ton intelligence et ta voix extra, dit-il avec un grand sourire qui essayait de cacher ses larmes. Tes parents ont fait le meilleur des choix pour toi, alors sourit !
- Aden a raison, affirma Earl, mais te connaissant, tu vas te bloquer à cause de nous. Tu es une petite fille fragile qui a besoin de chevaliers servants ! Alors il faut que tu chantes, que tu danses, que tu vives pour nos passions à nous !
- Vous êtes fous… je ne pourrais jamais chanter sans vous, dis-je la tête basse, réprimant mes sanglots.
- Un jour tu comprendras que tu ne peux pas vivre sans exprimer ce que tu ressens aux gens, et ce jour-là tu rechanteras pour toi, pour nous, pour le monde entier, dit doucement Clay. »

J’avais relevé la tête, ne comprenant pas vraiment le sens de ses mots. La suite de ces adieux n’est pas bien glorieux, et je ne l’ai revis pas le reste des vacances que je passai à Montréal. Je ne voulais pas me faire de mal en les revoyant, et puis je devais préparer mon déménagement pour Taiyou Gakuen. Je me souviens bien de ma première année là-bas. J’ai découvert petit à petit cet endroit, j’ai dû me mêler à cette guerre dénuée de sens à mon humble avis, tisser de nouveaux liens avec quelques filles. J’ai rejoint le comité pour essayer de faire quelque chose de mes dix doigts, et puis un peu de sadisme avec les élèves ahah. Les années ont passées, mon aversion pour les garçons de cette école est toujours là. Ils n’ont pas de tact, ils sont collants et pervers. En aucun cas je ne vois en eux de bonnes personnes. Mais j’ai réussis à me faire une réputation, à être connue. Maintenant, à 17 ans, il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux et de m’y remettre… chanter et voir le monde d’une autre manière.

♣ Yuzuriha Inori Guilty Crown



Dernière édition par Krystal M. Green le Sam 24 Aoû - 10:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Krystal M. Green    Ven 23 Aoû - 7:07

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Krystal M. Green    Sam 24 Aoû - 10:02


Tout d'abord bienvenue sur le forum et merci d'avoir choisit ce personnage prédéfini. ♥️ Elle me tenait réellement à coeur, vu que c'est l'une de mes princesses et tu l'as parfaitement respecté ! C'était un plaisir de te lire, j'ai vu que très peu de fautes, seulement quelques fautes de frappes par-çi par là, rien de bien méchant, cela arrive à tout le monde, moi la première. Je fermerais les yeux sur ce point, mais faudra que tu fasses attention les prochaines fois, relis-toi bien, car cela peut déformé tes phrases !

Sinooooon......



TU ES VALIDÉ

Félicitation ! Après tous les efforts fournis pour écrire ta fiche, tu es enfiiin validé ! Maintenant, tu peux rp, flooder et faire touuut ce que tu veux ! Mais n'oublie pas de faire recenser ton avatar, faire ta fiche de relation, faire une demande de classe et une demande de chambre. Si tu veux, tu peux aussi créer un club, demander un gage ou demander un job à mi-temps (pas pour le personnel).

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je fais partie du comité des étudiants.
Je fais partie du comité des étudiants.

Féminin Messages : 194
Date d'inscription : 23/08/2013

MessageSujet: Re: Krystal M. Green    Sam 24 Aoû - 10:10

Merci :]
Je suis contente si je l'ai bien respectée, et puis désolée pour les fautes, même en me relisant j'en oublie >.<

Encore merci huhu !

_________________



Miam *-*:
 

© Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Krystal M. Green    

Revenir en haut Aller en bas
 

Krystal M. Green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» Présentation de Dog Green
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Hazel -- Behind Green Eyes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taiyou Gakuen :: L'administration :: Présentations :: Validés-