AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | .
 

 ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 24 Aoû - 13:09


Aranel Swen
« La vie n'est qu'un modeste défilé de sons et d'images, de gestes et de paroles. L'âme se réjouit dans les profondeurs. »


Carte d'identité
Surnoms : Pierrot bariolé. Pas très flatteur j'en conviendrai. Ara, mais cela exclusivement pour quelques personnes.
Âge : Dix-neuf ans
Date de naissance : Le trente d'une pluvieuse journée de septembre.
Lieu de naissance : Dans un petit bourg suédois du nom de Bergen.
Nationalité : Elle est japonaise mais ses origines elles sont suédoises.
Orientation sexuelle : Hétéro.
Groupe choisis : Émeraude.
Statut : Élève aux dernières nouvelles.
Année/Job (pour le personnel uniquement): 4ème année.
Derrière l'écran
Pseudo : Pinoux
Âge : Seize ans.
Présence : Je dirai régulière mais comme vous ne l'ignorez certainement pas, le rentrée est proche. Vu que je ne sais pas de quoi cette année sera faite, je ne m'avance en rien, sur rien. Mais vous me verrez tout les jours, ou tout les deux jours.
Comment as-tu connu Taiyou? Grâce à Krystal.
Commentaires/Suggestions : Aucun.
Code du règlement :

Physique
♣ Couleur de yeux : Un joli bleu tirant sur le gris de lin.
♣ Couleur de cheveux : Ni blanc, ni gris. Un mélange des deux, voyez- vous ? Ils sont colorés, bien sûr.
♣ Coupe de cheveux : Je n’appellerais pas ça une coupe. Disons plutôt que ce ne sont que des cheveux placés sans réel soucis d'esthétisme, arrivant un peu plus bas que son menton.
♣ Couleur de peau : Pâle. Bah oui, il vient de Suède ce gringalet là.
♣ Poids : Dans la soixantaine.
♣ Taille : Pas relativement grand pour son âge. Il fait 1m78.
♣ Corpulence : Je l'ai déjà dis, c'est un gringalet.
♣ Changement physique : Au départ, ses cheveux étaient châtains, châtain foncé. Sans trop savoir pourquoi, il a opté pour une coloration. Comme il aime à le dire, ce n'est ni blanc ni gris. Peut-être un reflet de sa personnalité ?
♣ Particularité(s) : Il ne me semble pas qu'il ait de particularités. Enfin si par particularités vous entendez des ailes transparentes aux chevilles, des antennes fluorescentes dépassant de ses cheveux, un sixième doigt ou que sais-je encore, non. Si vous parlez de particularités physique et non pas de nature mystique, extraterrestre ou divine, là de même. Pas de particularité physique.
♣ Complexe(s) : Il n'a pas de complexe au sens propre du terme.
Caractère
Lorsque nous parlons des humains et de leur caractère, le premier mot qui nous vient à l'esprit est souvent "destructeur". Ou bien un synonyme. Mais c'est la même chose, la même rengaine. Nous détruisons tout sur notre passage. Éco-systèmes, végétaux, animaux ... Tout y passe, malgré nos vains efforts pour inverser la tendance. Mais bien sûr, me diriez-vous, tout le monde n'est pas comme ça n'est-ce pas ? Et heureusement même ! Alors, comment décririez-vous un humain ? Nous sommes tous différents, uniques mais dans le fond, nous nous ressemblons. Et c'est cette ressemblance que nous ne voulons pas voir éclore. Du coup, nous nous la cachons mutuellement, comme d'un accord commun. On se cache sous de fausses qualités, ou de faux défauts. Nous ne voulons ressembler à personnes, sauf nos idoles ; parfois. Mais alors, qui sommes-nous vraiment ? Qui sommes-nous lorsque nous enlevons notre masque gris tacheté d'hypocrisie et recollé par de faux mensonges ?

L'indépendance et agir par soi-même, c'est-à-dire s'occuper d'affaires ne nécessitant pas notre intervention et le fait d'être seul sont certainement ses plus grands défauts et aussi ses deux plus grandes caractéristiques. Du sérieux dites-vous ? Naaaaaaaan. Je dirai que c'est un grand flemmard qui aime par dessus tout bouffer des pâtisseries et autres bonbons à tout bon de champ. La franchise, c'est pas son truc : il est plutôt du genre à vous dire la moitié de ce que vous aimeriez savoir bien que vous n'en méritiez pas la moitié de ce qu'il sait. Vous ne connaissez pas la moitié de ce qu'il sait autant que vous le voudriez et il fait semblant d'en savoir moins de la moitié que ce que vous savez, à moitié moins que vous ne le sachiez. De même pour la générosité ; on a rien sans rien. L'ambition ? L'en a pas. Sa personne est un bon petit concentré d'égocentrisme. Ce qui ne l'empêche pas d'être frivole et extravagant et de s'adonner à l'un de ses passes-temps préférés, c'est-à-dire foutre le bazar. Mais sous ses airs de pierrot bariolé, il sait devenir sinistre avec cette aura que l'on peut qualifier d'étrangement ... lugubre.

Histoire

Je ne dirai pas que j'ai eu une enfance merveilleuse. Je ne dirai pas non plus qu'elle fut affreuse et dénuée de toute humanité, comme certains se plairont à la décrire. Je ne suis pas de ceux qui ont vus la Faucheuse, belle et terrible. Je ne suis pas un enfant renié, ni abandonné par ses parents. Je suis un fils. Je fus un ami, et maintenant le plus souvent je suis un ennemi. Je suis moi, et personne d'autre. On me nomme Aranel. Aranel Swen.



Une petite pancarte, usée par les aléas du temps qui est par-dessus tout rude dans ce coin perdu du pays, montre en quelques lettres d'un noir d'encre le mot Bergen. Maigre bourg du sud-nord-est de la Suède, où l'agriculture prime encore sur la technologie, il n'accueille qu'une vague centaine d'habitants. Ceux-ci se connaissent tous, pour la plupart. C'est une chose courante qu'une même famille se regroupe sur trois ou quatre maisons. Mais il en va différemment pour la famille Swen. Malgré leur richesse, ils sont considérés comme une famille ordinaire par les habitants. Il faut dire que M. et Mme Swen ne sont pas des gens qui aiment montrer ou exhiber leur argent. Ils savent qu'ils ne sont pas pauvres et que leur entourage ne croule pas sous des montagnes de pièces d'or. Façon de parler. Toujours est-il qu'ils ne cherchent pas la gloire auprès d'autrui. Pour cela, la famille Swen était un peu une exception. Et c'est cette exception qui les avaient faits atterrir ici, il y a bien des années de ça.
Mais s'il y a bien quelques petites choses à clarifier encore vis-à-vis de cette famille suédoise, c'est qu'elle est très, hum ... traditionnelle. C'est une noblesse qui suit depuis toujours la tradition des anciennes générations. Je veux dire par là qu'elle habite dans le manoir de ses ancêtres, sans compter les domestiques qui travaillent pour la famille depuis plusieurs générations maintenant. Il faut dire aussi que dans ce coin reculé de la Suède, l'avancée technologique n'a pas su encore se heurter aux solides traditions des anciens.



Une journée radieuse. Voilà ce que c'était. Une tempête de ciel bleu et pas un seul nuage à l'horizon. Un doux zéphyr souffle sur une terre gorgée de soleil. L'herbe est d'un beau vert tendre et dans les champs, les plantations de l'année précédente sortent enfin de leur longue hibernation. Les vergers sont en fleur et les potagers exposent leurs premiers légumes aux doux rayons de l'astre jaune. Dans les maisons, les fenêtres sont ouvertes pour faire circuler cet air printanier qui règne en maître, afin de rafraîchir l'intérieur. La chaleur n'est pas étouffante. Elle est simple, agréable. Elle effleure votre peau, et l'a rend aussi douce et tendre qu'une nectarine. Le linge est doucement ballotté par le vent, tel une caresse amoureuse, et sèche à ce contact. Dans les jardins, les enfants jouent. À se courir après, à se chamailler gentiment et à s'imaginer aventuriers sur des terres inconnues et inexplorées. Tout cela sous l’œil bienveillant des parents, qui ne se lassent pas de ce petit spectacle. C'est leur pause de l'après-midi. Les chats se prélassent et lézardent sur les rebords de fenêtres. Les chiens, eux, se contentent d'observer calmement leurs maîtres. Les oiseaux volent haut dans le ciel, décrivant courbes et arabesques gracieuses, gazouillant leur langage à tue-tête. L'air est frais, et la terre chaude.

Un caillou un peu plus grand que les autres, qui dépasse du sol, un pied juste devant et une ombre qui se rapproche dangereusement du sol. Un bruit mat. Celui de quelque chose qui heurte violemment le sol. Le petit garçon, sonné, ne se releva pas immédiatement. Des brins d'herbes lui chatouillait le visage et lui en cachait la moitié droite. Son œil gauche, le seul apte à voir quelque chose pour l'instant, put aisément voir son chapeau, qui avait atterri un peu plus loin, être soulevé avec vigueur par un autre enfant. À peine plus grand que lui, les cheveux noirs et en bataille, de légères tâches de rousseur sur les joues et des yeux vert de gris, celui-ci le fixait de deux yeux pétillants de malice avec un soupçon d'espièglerie.

« - Alors, le pierrot bariolé ! On ne se relève pas ? »

Ledit pierrot bariolé se releva en quatrième vitesse. Il ne prit même pas la peine de se dépoussiérer qu'il lui attrapa des mains le chapeau et le vissa énergiquement sur sa tête, tourna les talons d'un coup sec, le bousculant au passage et partit d'un pas sec et raide. Un soupir consterné s'échappa des lèvres du jeune garçon aux cheveux hérissés. Pourquoi avait-il accepté de prendre part à ce stupide pari ?

D'où lui venait ce surnom ? Certainement des derniers imbéciles du village. Très recherché, d'ailleurs, comme surnom. Assez étonnant, même, venant de leur part. Pour une fois, ils n'en étaient pas venus à imaginer un surnom sans queue ni tête comme certains Rotten Lax* et autre Bullar Brände* – toujours un goût étonnant pour la cuisine - dont s'étaient retrouvés affublés les quelques souffre-douleur de Bergen. Peut-être cela venait-il du fait qu'il était réputé du genre « pas fréquentable » ? Ou bien qu'il vive dans un vieux manoir familial, et plus d'être riche ? Ou bien que secrètement, ils souhaitaient le tenir en respect, avec ça ? Un petit rictus s'afficha sur ses lèvres. Vraiment, ils ne savaient pas réfléchir.



Ar—n—l.
Ar—nel ...
Aranel.


« - Aranel Swen ! »

Aranel ouvrit brusquement les yeux. Il se leva subitement, faisait par ailleurs valser son cher chat à quelques mètres de là, qui dormait encore il y a quelques minutes sur lui. Lorsque ses yeux se posèrent sur l'adolescent qui l'avait apostrophé, un peu plus loin, il lui offrit un sourire des plus idiots. Sourire qui provoqua une pluie de peluches, à laquelle le garçon ne put se soustraire.
Cela faisait maintenant presque quatre ans qu'Aranel avait rencontré pour la première fois Elin. À cette époque, ce dernier avait stupidement accepté un pari avec d'autres gamins du village. Comme lui venait d'une riche famille, il ne côtoyait pas les autres enfants. Et ce n'était pas pour lui déplaire. Il restait à longueur de journée dans son jardin d'Eden, embêtant domestiques et servantes, n'en faisant qu'à sa tête. Ses parents lui avaient bien trouvé un précepteur pour occuper ses journées et éventuellement l'instruire, mais il n'avait pu tenir bien longtemps. Connaissant par cœur son fils, sa mère avait insisté auprès de son mari pour qu'il ne lui offre pas de second professeur particulier. Cela n'aurait servi à rien disait-elle. Aranel était un enfant turbulent et trouble-fête. Mais sous ses airs de gros dur ce cachait un petit cœur à vif. Et Elin avait été le premier à le découvrir et bien certainement le dernier jusqu'ici. Le manoir familial était devenu une belle cage dorée pour lui.
À cette époque, il avait déjà remarqué à de nombreuses reprises le vieil argentique que son père gardait dans son bureau, posé sur une étagère dans un coin de la salle. Il avait même essayé une fois de le prendre pour l'essayer. Il était entré, affublé d'un petit escabeau afin de l'atteindre, tout en haut. Malheureusement, il était trop petit à ce moment-là, et il ne peut éviter la chute. Le bruit qu'il fit alerta sa mère, qui arriva en courant, craignant que quelque chose d'affreux ne se soit passé. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit son fils les quatre fers en l'air, par terre, tenant malgré tout fermement la sangle de la vieille sacoche. Succombant aux belles paroles d'Aranel, c'est elle qui lui offrit son tout premier appareil photo. Et c'est de là, de cet épisode insignifiant qu'est née la passion pour la photographie de notre cher jeune homme. D'ailleurs il n'hésita pas par la suite à faire de son meilleur ami son plus précieux cobaye.



« - Lève-toi pierrot bariolé. »

Il était toujours aussi charmant. Il n'avait pas la politesse dans le sang et n'était guère patient. Très peu sérieux aussi. Seulement deux trois traits de caractère changeaient : il était très susceptible - ce qui explique parfaitement sa réaction démesurée tout à l'heure - allant droit au but et ne passant pas par des chemins détournés - cela, contrairement à son ami - et n'avait aucun sang-froid - là aussi, allant aux antipodes d'Aranel. Mais à cela, ils s'y firent rapidement. Leur lien leur semblait unique. Tissé au fil du temps, il devint encore plus fort que celui reliant deux meilleurs amis. Une complicité qui même avait été rarement vu entre deux amis s'était installée.



Ils n'en parlèrent jamais. Plusieurs jours durant, il sembla aux parents que leur complicité battait de l'aile, et personne ne comprenait pourquoi. Pour eux, elle fut testée. Elle résistait, mais bien difficilement. Puis, du jour au lendemain, elle se fissura. De ce qu'il arriva véritablement, eux seuls le savent. Et après plusieurs mois passés dans l'incompréhension la plus totale des parents, cette amitié qui les unissait autrefois fut brisée, cédant face à quelque chose qui leur sembla terrible. Ce malheur fit éclater la sphère familiale qui se cassa dans un crissement strident.
Malgré les apparences, les parents d'Aranel tenaient énormément au jeune homme aux cheveux noirs. C'était lui qui avait permis à leur fils de devenir ce qu'il était maintenant, qu'il l'avait changé. Il n'était plus leur fils renfermé et flemmard - quoique ça, encore un peu ... Ce qu'il advint après cette brutale cassure fut assez prévisible.



Peu de temps après sa séparation avec Elin, Aranel se mit à rechercher une école. Enfin, pas n'importe quelle école. Une école où il pourrait exercer son art en toute impunité, tranquillement et sans problème. Après quelques heures de longues recherches, il tomba sur un nom ; ou plutôt deux. Taiyou Gakuen. Située sur la côte japonaise, cette école d'élitiste semblait être l'une des meilleures au monde. Les génies de l'art, du sport et des sciences y étaient tous regroupés. Soudain, une petite lumière s'alluma dans son cerveau.
Après sa demande, l'école chercha elle-aussi de son côté à se renseigner. Elle n'allait pas accepter un élève comme ça. L'accord parental fut donné très rapidement. Après maintes recherches sur la famille Swen, l'école accepta la demande d'Aranel Déjà, avant qu'il n'en fasse la demande, les parents avaient dans l'idée de l'envoyer autre part, de le faire quitter la Suède. Pour une école renommée ... Mais pas pour une école d'élitiste. La famille Swen n'était pas connue pour être celle qui se vantait le plus de sa richesse. D'où la surprise des parents par ce soudain revers. Ils savaient que le fils était parfois un peu ... hum casse-tête mais ils n'auraient jamais pensé que cela irait jusque là ... Aussitôt dit, aussitôt fait. Une fois que les divers papiers administratifs et autres documents furent lus, approuvés et signés, que les questions financières furent réglées et que le règlement de l'école ainsi que son fonctionnement furent saisis, tout s'enchaîna rapidement. Leur fils était prêt à partir, à oublier cette histoire, ce pan de sa vie



Vingt-trois heures dix-sept. Cinquante-six, cinquante-sept, cinquante-huit, cinquante-neuf. Vingt-trois heures dix-huit minutes. Et cela ne faisait qu'à peine deux heures qu'il était parti de Stockholm. Il souleva d'un geste lent le rideau. De très vagues lueurs pouvaient être aperçues en bas, mais rien de bien net. Quoi de plus normal, après tout, lorsque l'on vole à plus de 30000 pieds du sol. Il se détourna du hublot pour déposer son regard sur la petite bouillotte à pattes dont il avait hérité dès la montée dans l'avion. À peine s'était-il assis sur son siège que son voisin, un enfant d'à peine six ou sept ans s'était littéralement emparé de ses cuisses pour en faire son oreiller personnel durant la quinzaine d'heures de vol avec seulement quelques paroles. C'était un jeune japonais qui rentrait chez lui, à Tokyo, après avoir passé ses vacances chez son cousin. Ses parents l'attendaient à l'aéroport là-bas. Et bien sûr, il n'avait pas demandé son avis à Aranel. Un faible soupir franchit ses lèvres et il ferma les yeux, laissant sa tête dodeliner sur l'appui-tête du siège.



Combien de temps ? Combien de temps cela faisait-il qu'il déambulait dans ces couloirs ? Combien de temps qu'il était arrivé ici ? Combien de temps que ces salles lui étaient si familières, au point de pouvoir s'y promener les yeux fermés ? Combien de temps que son esprit embué chaque matin par la sonnerie de son réveil lui disait " Froooooid ... Veux rester au lit " ? Cinq ans maintenant. Cinq longues années qu'il était dans l'école. Cinq années qu'il avait atterri au Japon. Cinq années qu'il pratiquait officiellement la photographie. Cinq années qu'on lui disait sans cesse que la photographie n'était pas un art à proprement parler, arguant maints prétextes inutiles aux yeux du jeune homme. Cinq longues années à devoir supporter des cours la plupart du temps chiant et sans intérêt. Cinq printemps qu'Elin devait se passer de sa présence.

♣ Xerxes Break Pandora Hearts


_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 


Dernière édition par Aranel Swen le Sam 31 Aoû - 13:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Je fais partie du comité des étudiants.
Je fais partie du comité des étudiants.

Féminin Messages : 194
Date d'inscription : 23/08/2013

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 24 Aoû - 13:16

Bieeeenvenue mon chou :3

_________________



Miam *-*:
 

© Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 24 Aoû - 13:19

    Merci ma tortue bouffeuse de chocolat. ♥

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Lun 26 Aoû - 6:58

Bienvenuuuue~ Hâte de te voir parmi nous! Bon courage gyaaah 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Lun 26 Aoû - 7:26

Bonsoiiiiir & Bienvenue parmi-nous  

Avant que tu ne continues ta fiche, je tiens à préciser que si ton personnage a des origines asiatique, il ne peut pas voir les yeux bleu.. :/
La plus part des asiatiques ont les yeux foncés, marrons, voir noir, malgré que ton personnage soit également suédois, les gènes asiatique prennent le dessus... Ce n'est pas contre-toi, c'est seulement pour qu'on garde le réalisme ! ^-^

Après, si tu tiens que ton personnage ait les yeux bleu, il faudrait qu'il soit 100% suédois, c'est tout à fait possible, tu n'es pas obligé d'avoir un parent asiatique ! Sinon, il faudra dire que ton personnage porte des lentilles ! :3

Voilàààà ♥️ Bon courage pour ta fiche, au plaisir de la voir finie, préviens quand ce sera le cas. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Lun 26 Aoû - 7:44

Welcome !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Mer 28 Aoû - 3:40

Merci, je ne savais pas ça. :o
Je vais donc voir ça. ^^

édit ; Histoire postée !
J'ai pas mal de choses à dire là-dessus ... Tout d'abord je m'excuse de fautes qu'il pourrait y avoir. J'ai beau m'être relue, je ne suis fiable à 100%. Pour ce qui concerne l'histoire en elle-même ... J'imagine que vous aurez pas mal de trucs à redire. ^^' Mon style d'écriture est étrange et donc pas très compréhensible parfois. Si vous ne comprenez pas une certaine tournure de phrase, ne vous inquiétez pas, c'est normal. What a Face
Je l'ai écrite à la manière de "feuilles arrachées qui traînent par terre" donc il y a beeeeeeaucoup de zones de flous. J'espère que ça ne gênera en rien. :3

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 4:53

Weeeelcome \o (en retard, je pensais que j'avais déjà posté en faite... shame on me)

Vu que tu m'avais demandé si j'avais lu ton histoire, ben je te re réponds maintenant ; je viens de le faire ! Tout me semble ok de ce point de vue là, bien que la partie où on t'accepte sans poser de questions m'a l'air quelque peu étrange. Je veux dire, soit ils connaissent la lignée et/ou la richesse de ta famille, soit ta famille leur a dit ce que contenait leur compte en banque et l'école a accepté \o Du coup, oui, il n'y aurait pas eut de soucis à ton inscription, mais bon .-. Ils ont quand même posé quelques question kwaaa \o

Sinon, je tiens à déclarer que je te déteste è.é Tu n'as pas le droit de ne pas raconter ce qu'il s'est passé entre Elin et Aranel T^T Je veux savoir maintenant !!!! Méchaaaante D8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 7:17

EHEH. 8D Je le dirai peut-être un jour ... Ou pas.

La partie où on m'accepte sans poser de questions, kézako ? Tu veux parler de l'école c'est ça ? Si tu veux je peux rajouter un paragraphe là dessus. :3
Et désolée pour le caractère, il viendra ce soir ! Par contre va pas falloir s'attendre à quelque chose de développé. Je le poste maintenant sinon ça ne sera jamais fais. /o/

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 7:54

Ouip, je parle de l'école ^^ Bah, un paragraphe s'pas nécessaire o.o Juste une petite phrase ou ptet deux pour dire que ça s'est pas fait juste comme ça, que l'école s'est quand même renseignée sur tes parents ou quoi ^^

Dis-moi quand tu postes le caractère ! ♥

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 10:23

    Ok ok. ^^
    Je t'ajoute ça !

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 10:46

Okey, tu me dis quand tout ça est fait hein ^^

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 11:46

Je venais de l'avoir fini, caractère compris, mais la configuration du forum de te considérer comme inactif après un certain temps en étant connecté et de te déconnecter vient de me jouer un bien cilain tour !
J'ai plus qu'à tout refaire mais un peu plus rapidement ...

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 11:48

AWWW T^T C'est trop con ! D8 COURAGE, je te soutiens ! ♥

_________________
Avatar : Aranel / Signature : Ayame
THANK YOU BOTH *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Sam 31 Aoû - 12:08

    VOILA. ENFIN. xwx
    J'espère que le fait que mon caractère ne soit pas trop long ne sera pas problématique.

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
avatar
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.
Don't look behind my walls, I'm afraid of what you'll see.

Masculin Messages : 534
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Dim 1 Sep - 3:56

Je sais pas si tu as changé depuis hier ou si c'est juste parce qu'après une bonne nuit de sommeil, je comprends mieux, mais du coup, je trouve que ton histoire est bonne maintenant ! Je te valide donc .-.



TU ES VALIDÉ

Félicitation ! Après tous les efforts fournis pour écrire ta fiche, tu es enfiiin validé ! Maintenant, tu peux rp, flooder et faire touuut ce que tu veux ! Mais n'oublie pas de faire recenser ton avatar, faire ta fiche de relation, faire une demande de classe et une demande de chambre. Si tu veux, tu peux aussi créer un club, demander un gage ou demander un job à mi-temps (pas pour le personnel).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un(e) artiste.
Je suis un(e) artiste.

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Posée sur mon séant !

MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   Dim 1 Sep - 8:50

    Je n'ai rien changé depuis cette nuit. Mais je pense que nous étions un peu explosées hier ... What a Face
    Merci. ♥️

_________________



Don’t  try  to  excuse  yourself  by  saying  you’re  doing  it  for  someone  else’s  sake

Ayame. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://upset-world.catsboard.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

ARANEL SWEN. « C'est drôle, je sais pas pourquoi j'ai mis ça ici. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Armée des divins recrutement [PV: Aranel d'Actelys]
» the pearl is the queen of gems and the gem of queens. ▽ (aranel)
» Fiche de Personnage Aranel Elros - En cours -
» La Valse de la Soie [Pv Ashenie]
» Aranel d'Actellys [Baron d'Actellys]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taiyou Gakuen :: L'administration :: Présentations :: Validés-